"C'est un sentiment très fort qui m'habite en ce moment, c'est quelque chose que je n'aurais jamais imaginé", a déclaré Nina Derwael, qui devrait se rendre au Palais royal "sans doute en septembre". "Mes parents et ma famille m'ont toujours accompagnée sur toutes les compétitions, c'était difficile de ne pas les avoir à Tokyo. Je n'aurais jamais osé imaginé tout cela quand j'ai commencé la gymnastique, je n'aurais jamais pu rêver que ce rêve deviendrait réalité, qu'il y aurait tant de ens ici et que j'aurais une médaille autour du cou. C'est la preuve qu'il faut toujours aller au bout de ses rêves et travailler dur pour les réaliser car tout possible", a ajouté la Trudonnaire, qui était arrivée mercredi matin à l'aéroport de Bruxelles-National. (Belga)

"C'est un sentiment très fort qui m'habite en ce moment, c'est quelque chose que je n'aurais jamais imaginé", a déclaré Nina Derwael, qui devrait se rendre au Palais royal "sans doute en septembre". "Mes parents et ma famille m'ont toujours accompagnée sur toutes les compétitions, c'était difficile de ne pas les avoir à Tokyo. Je n'aurais jamais osé imaginé tout cela quand j'ai commencé la gymnastique, je n'aurais jamais pu rêver que ce rêve deviendrait réalité, qu'il y aurait tant de ens ici et que j'aurais une médaille autour du cou. C'est la preuve qu'il faut toujours aller au bout de ses rêves et travailler dur pour les réaliser car tout possible", a ajouté la Trudonnaire, qui était arrivée mercredi matin à l'aéroport de Bruxelles-National. (Belga)