Au soir de sa moins bonne première journée dans un heptathlon depuis Götzis en 2016, Thiam comptait 3.921 points. A peine moins que ses 3.930 à l'Euro de Berlin 2018, mais déjà plus loin de son score des JO de Rio en 2016 (3.985). En revanche, elle était vraiment éloignée de ses totaux des Mondiaux de Londres en 2017 (4.036) et de Doha en 2019 (4.042) , sans parler de son record à Götzis en 2017 (4.056). La seconde journée offre généralement l'occasion à la Namuroise de marquer de nombreux points à la longueur et au javelot avant la conclusion du 800 m qu'elle ne maîtrise pas vraiment. Le souci est que désormais face à elle, il n'y avait plus la Britannique Katarina Johnson-Thompson mais la solide Néerlandaise Anouk Vetter, elle aussi très forte dans ces deux premiers exercices. A la longueur, Vetter et Thiam ont mordu au premier essai, la championne olympique de 2,6 cm. La Néerlandaise mit la pression en retombant à 6m42 à son deuxième saut. Thiam ne pouvait pas manquer sa 2e marque. Elle prit une belle marge sur la planche (mesurée à 16,2 cm) et réalisa 6m47. Exactement la distance que réussit Vetter à son 3e essai. La Néerlandaise ajoutait 997 points. La dernière tentative de Thiam devenait cruciale. Malgré 12,9 cm perdu au départ, elle a bondi à 6m60, de quoi s'imposer dans le concours (1.040 points) mais surtout marquer 43 points de plus que la Néerlandaise. Celle-ci conservait sa première place avec 4.965 points. Thiam la suivait à 4 points (4.961). De son côté, Noor Vidts faisait mieux que se défendre avec des sauts mesurés respectivement à 6m25, 6m29 et 6m32. Ce dernier, à 7 cm de son record, était réalisé malgré un appel pris à 18,5 cm de la planche. Elle ajoutait 949 points et restait plus que jamais dans la course au podium en 3e position avec 4.890 points. Le lancer du javelot, la 6e manche de l'heptathlon, débutera à 12h30 (05h30 belges). La championne olympique sera connue peu après 21h20 (14h20 en Belgique) à l'arrivée du 800 mètres. (Belga)

Au soir de sa moins bonne première journée dans un heptathlon depuis Götzis en 2016, Thiam comptait 3.921 points. A peine moins que ses 3.930 à l'Euro de Berlin 2018, mais déjà plus loin de son score des JO de Rio en 2016 (3.985). En revanche, elle était vraiment éloignée de ses totaux des Mondiaux de Londres en 2017 (4.036) et de Doha en 2019 (4.042) , sans parler de son record à Götzis en 2017 (4.056). La seconde journée offre généralement l'occasion à la Namuroise de marquer de nombreux points à la longueur et au javelot avant la conclusion du 800 m qu'elle ne maîtrise pas vraiment. Le souci est que désormais face à elle, il n'y avait plus la Britannique Katarina Johnson-Thompson mais la solide Néerlandaise Anouk Vetter, elle aussi très forte dans ces deux premiers exercices. A la longueur, Vetter et Thiam ont mordu au premier essai, la championne olympique de 2,6 cm. La Néerlandaise mit la pression en retombant à 6m42 à son deuxième saut. Thiam ne pouvait pas manquer sa 2e marque. Elle prit une belle marge sur la planche (mesurée à 16,2 cm) et réalisa 6m47. Exactement la distance que réussit Vetter à son 3e essai. La Néerlandaise ajoutait 997 points. La dernière tentative de Thiam devenait cruciale. Malgré 12,9 cm perdu au départ, elle a bondi à 6m60, de quoi s'imposer dans le concours (1.040 points) mais surtout marquer 43 points de plus que la Néerlandaise. Celle-ci conservait sa première place avec 4.965 points. Thiam la suivait à 4 points (4.961). De son côté, Noor Vidts faisait mieux que se défendre avec des sauts mesurés respectivement à 6m25, 6m29 et 6m32. Ce dernier, à 7 cm de son record, était réalisé malgré un appel pris à 18,5 cm de la planche. Elle ajoutait 949 points et restait plus que jamais dans la course au podium en 3e position avec 4.890 points. Le lancer du javelot, la 6e manche de l'heptathlon, débutera à 12h30 (05h30 belges). La championne olympique sera connue peu après 21h20 (14h20 en Belgique) à l'arrivée du 800 mètres. (Belga)