Victime d'une chute dans le scratch, qu'elle a terminé à la 13e place, quelques minutes plus tôt, Kopecky a dû rapidement jeter l'éponge dans la course au tempo en abandonnant, en pleurs, au bout des premiers tours. L'Anversoise avait déjà chuté à deux reprises lors du Madison dames avec Jolien D'hoore vendredi. Dernière Belge en lice à Tokyo, Kopecky n'apportera donc pas une nouvelle médaille à la délégation belge qui va quitter la capitale japonaise avec sept médailles: trois en or (Nina Derwael, Nafissatou Thiam et les Red Lions), une en argent (Wout van Aert) et trois en bronze (Matthias Casse, Bashir Abdi et le saut d'obstacle par équipe en équitation). À Rio en 2016, la Belgique avait remporté six médailles. (Belga)

Victime d'une chute dans le scratch, qu'elle a terminé à la 13e place, quelques minutes plus tôt, Kopecky a dû rapidement jeter l'éponge dans la course au tempo en abandonnant, en pleurs, au bout des premiers tours. L'Anversoise avait déjà chuté à deux reprises lors du Madison dames avec Jolien D'hoore vendredi. Dernière Belge en lice à Tokyo, Kopecky n'apportera donc pas une nouvelle médaille à la délégation belge qui va quitter la capitale japonaise avec sept médailles: trois en or (Nina Derwael, Nafissatou Thiam et les Red Lions), une en argent (Wout van Aert) et trois en bronze (Matthias Casse, Bashir Abdi et le saut d'obstacle par équipe en équitation). À Rio en 2016, la Belgique avait remporté six médailles. (Belga)