Des experts japonais estiment de leurs côtés que cette possibilité doit être prise en compte devant le nombre croissant d'infections au coronavirus au Japon. "Il y a beaucoup de questions, mais en tant que comité d'organisation des Jeux de Tokyo 2020, nous ne pensons pas à une annulation des Jeux", a répété Seiko Ashimoto, président du comité local d'organisation. Jeudi, Toshihiro Nikai, le secrétaire-généal du parti LDP, avait mis l'option d'un report ou d'une annulation sur la table, nuançant ensuite en partie sur ses propos. Le premier ministre japonais Yoshihide Suga se devait de publier un communiqué dans la journée pour expliquer qu'il n'y avait aucun changement dans la position du gouvernement japonais "de faire tout ce qui est possible pour organiser des Jeux Olympiques sûrs". "Les plans de maintenir les Jeux Olympiques et Paralympiques cet été doivent être reconsidérés de manière urgente", a écrit un expert de la santé japonais Kazuki Shimuzu dans la revue 'London School of Economics' rapporte de son côté l'Agence Reuters vendredi. "Maintenir Tokyo 2020 pour des raisons de politique interne ou économiques, en ignorant les considérations scientifiques et morales est en contradiction avec l'engagement du Japon sur la santé et la sécurité". Une enquête auprès de 1.000 médecins japonais le mois dernier déjà a montré que 75% d'entre-eux pensent qu'il est mieux de reporter les Jeux encore une fois. (Belga)

Des experts japonais estiment de leurs côtés que cette possibilité doit être prise en compte devant le nombre croissant d'infections au coronavirus au Japon. "Il y a beaucoup de questions, mais en tant que comité d'organisation des Jeux de Tokyo 2020, nous ne pensons pas à une annulation des Jeux", a répété Seiko Ashimoto, président du comité local d'organisation. Jeudi, Toshihiro Nikai, le secrétaire-généal du parti LDP, avait mis l'option d'un report ou d'une annulation sur la table, nuançant ensuite en partie sur ses propos. Le premier ministre japonais Yoshihide Suga se devait de publier un communiqué dans la journée pour expliquer qu'il n'y avait aucun changement dans la position du gouvernement japonais "de faire tout ce qui est possible pour organiser des Jeux Olympiques sûrs". "Les plans de maintenir les Jeux Olympiques et Paralympiques cet été doivent être reconsidérés de manière urgente", a écrit un expert de la santé japonais Kazuki Shimuzu dans la revue 'London School of Economics' rapporte de son côté l'Agence Reuters vendredi. "Maintenir Tokyo 2020 pour des raisons de politique interne ou économiques, en ignorant les considérations scientifiques et morales est en contradiction avec l'engagement du Japon sur la santé et la sécurité". Une enquête auprès de 1.000 médecins japonais le mois dernier déjà a montré que 75% d'entre-eux pensent qu'il est mieux de reporter les Jeux encore une fois. (Belga)