Alex Wilson, 30 ans, né en Jamaïque, avait été contrôlé positif le 15 mars dernier à la trenbolone (plus précisément, son métabolite epitrenbolone), une substance figurant sur la liste des produits interdits de l'AMA, l'agence mondiale antidopage, comme stéroïdes anabolisants. L'athlète s'était défendu en faisant valoir que la source de la substance prohibée était l'ingestion de viande contaminée aux Etats-Unis en mars 2021. Le 28 avril le tribunal antidopage suisse l'avait suspendu à titre provisoire, mais, en appel, la Chambre Disciplinaire de Swiss Olympic l'avait levée le 2 juillet. La fédération internationale d'athlétisme (World Athletics) et l'AMA avaient interjeté un recours devant le TAS, qui a installé une chambre ad-hoc dans la capitale japonaise le temps des JO. Le TAS a décidé de rétablir la suspension provisoire jusqu'à son traitement au fond. Alex Wilson, en bronze à l'Euro de Berlin sur 200m en 2018, avait défrayé la chronique la semaine dernière en battant le record d'Europe sur 100m en 9.84, mais avec un vent favorable de +1,9m/s, lui qui restait sur des temps de 10.38 cette saison et qui a un record personnel à 10.08. Mais son temps n'a pas été homologué en raison de l'absence d'un système d'information du départ. Après avoir triomphé dans la ligne droite, il avait remis le couvert sur le 200 mètres, remporté dans un autre temps époustouflant de 19.89 (+1,8 m/s), un chrono qui n'a pas non plus été pris en compte par les différentes instances. (Belga)

Alex Wilson, 30 ans, né en Jamaïque, avait été contrôlé positif le 15 mars dernier à la trenbolone (plus précisément, son métabolite epitrenbolone), une substance figurant sur la liste des produits interdits de l'AMA, l'agence mondiale antidopage, comme stéroïdes anabolisants. L'athlète s'était défendu en faisant valoir que la source de la substance prohibée était l'ingestion de viande contaminée aux Etats-Unis en mars 2021. Le 28 avril le tribunal antidopage suisse l'avait suspendu à titre provisoire, mais, en appel, la Chambre Disciplinaire de Swiss Olympic l'avait levée le 2 juillet. La fédération internationale d'athlétisme (World Athletics) et l'AMA avaient interjeté un recours devant le TAS, qui a installé une chambre ad-hoc dans la capitale japonaise le temps des JO. Le TAS a décidé de rétablir la suspension provisoire jusqu'à son traitement au fond. Alex Wilson, en bronze à l'Euro de Berlin sur 200m en 2018, avait défrayé la chronique la semaine dernière en battant le record d'Europe sur 100m en 9.84, mais avec un vent favorable de +1,9m/s, lui qui restait sur des temps de 10.38 cette saison et qui a un record personnel à 10.08. Mais son temps n'a pas été homologué en raison de l'absence d'un système d'information du départ. Après avoir triomphé dans la ligne droite, il avait remis le couvert sur le 200 mètres, remporté dans un autre temps époustouflant de 19.89 (+1,8 m/s), un chrono qui n'a pas non plus été pris en compte par les différentes instances. (Belga)