Délocalisé à Sapporo, soit près de 1000 kilomètres au nord de Tokyo, pour y trouver des conditions climatiques plus clémentes, le 50 km marche a débuté sur le coup de 5h30 alors que le mercure avait déjà atteint 26 degrés et que le taux d'humidité était de 85 pour cent. Tomala, 31 ans, a placé une accélération après le 30e kilomètre avant de compter 3:10 d'avance sur Jonathan Hilbert à 5 km de la ligne. Le Polonais a finalement devancé l'Allemand de 0:36 et le Canadien Evan Dunfee de 0:51. Champion d'Europe espoirs en 2011 et 19e aux JO de Londres en 2012, Tomala a écrit la plus belle ligne de son palmarès. Le Français Yohann Diniz, qui disputait à 43 ans la dernière course de sa carrière, a abandonné peu après la mi-course, rapidement gêné par des problèmes gastriques d'après World Athletics. Détenteur du record du monde (3h32:33) depuis août 2014 et champion du monde en 2017, il n'aura jamais réussi à remporter de médaille aux JO en quatre participations. Le 50 km marche disparaîtra du programme olympique après Tokyo, pour laisser sa place à une épreuve de marche par équipe mixte. (Belga)

Délocalisé à Sapporo, soit près de 1000 kilomètres au nord de Tokyo, pour y trouver des conditions climatiques plus clémentes, le 50 km marche a débuté sur le coup de 5h30 alors que le mercure avait déjà atteint 26 degrés et que le taux d'humidité était de 85 pour cent. Tomala, 31 ans, a placé une accélération après le 30e kilomètre avant de compter 3:10 d'avance sur Jonathan Hilbert à 5 km de la ligne. Le Polonais a finalement devancé l'Allemand de 0:36 et le Canadien Evan Dunfee de 0:51. Champion d'Europe espoirs en 2011 et 19e aux JO de Londres en 2012, Tomala a écrit la plus belle ligne de son palmarès. Le Français Yohann Diniz, qui disputait à 43 ans la dernière course de sa carrière, a abandonné peu après la mi-course, rapidement gêné par des problèmes gastriques d'après World Athletics. Détenteur du record du monde (3h32:33) depuis août 2014 et champion du monde en 2017, il n'aura jamais réussi à remporter de médaille aux JO en quatre participations. Le 50 km marche disparaîtra du programme olympique après Tokyo, pour laisser sa place à une épreuve de marche par équipe mixte. (Belga)