"Nous allons devoir évaluer tout cela, mais le baseball et le softball font partie des possibilités que l'on discute actuellement, vu la grande popularité de ces sports au Japon", a indiqué mercredi Thomas Bach, le président du CIO, après une réunion avec le premier ministre Shinzo Abe. Des rencontres pourraient donc avoir lieu dans les zones sinistrées en 2011. Le baseball et le softball font partie des 5 nouveaux sports dont l'entrée au programme des JO 2020 a été approuvée en août par le CIO. "Un match d'ouverture de baseball, avec l'équipe japonaise, ce serait je pense un message très fort, mais ce n'est pas la seule option que l'on envisage", a indiqué Bach, présent au Japon depuis mardi. Le séisme et le tsunami qui ont touché le Japon en 2011 ont fait plus de 18.000 morts. C'est également cet évènement qui a entraîné l'accident nucléaire de Fukushima. "J'ai été heureux de voir que le premier ministre était favorable" à l'idée d'organiser des épreuves dans les zones sinistrées, a noté Bach. "Je vais maintenant discuter avec la commission exécutive du CIO, ainsi qu'avec le comité organisateur de Tokyo 2020, de comment implémenter le projet". (Belga)

"Nous allons devoir évaluer tout cela, mais le baseball et le softball font partie des possibilités que l'on discute actuellement, vu la grande popularité de ces sports au Japon", a indiqué mercredi Thomas Bach, le président du CIO, après une réunion avec le premier ministre Shinzo Abe. Des rencontres pourraient donc avoir lieu dans les zones sinistrées en 2011. Le baseball et le softball font partie des 5 nouveaux sports dont l'entrée au programme des JO 2020 a été approuvée en août par le CIO. "Un match d'ouverture de baseball, avec l'équipe japonaise, ce serait je pense un message très fort, mais ce n'est pas la seule option que l'on envisage", a indiqué Bach, présent au Japon depuis mardi. Le séisme et le tsunami qui ont touché le Japon en 2011 ont fait plus de 18.000 morts. C'est également cet évènement qui a entraîné l'accident nucléaire de Fukushima. "J'ai été heureux de voir que le premier ministre était favorable" à l'idée d'organiser des épreuves dans les zones sinistrées, a noté Bach. "Je vais maintenant discuter avec la commission exécutive du CIO, ainsi qu'avec le comité organisateur de Tokyo 2020, de comment implémenter le projet". (Belga)