Quand Thiam espère-t-elle être vaccinée ? "Je me ferai vacciner quand ce sera mon tour, en espérant que ce sera avant les Jeux", a déclaré la Namuroise de 26 ans. "Parce nous prenons des risques, on voyage beaucoup, on rencontre beaucoup de monde en compétitions, on n'a pas de masque. C'est donc un métier à risques par rapport à cela. Je ne me considère pas comme essentielle au même titre que le personnel médical, c'est donc normal d'être vacciné plus tard, mais je me vois mal partir aux Jeux sans vaccin." Thiam ne perd pas le sommeil à cause d'une possible annulation des Jeux. "Je ne regarde pas les rumeurs. Si je devais m'y fier, alors que chaque semaine une nouvelle rumeur surgit, ce serait épuisant. Je reçois les mises à jour officielles du CIO dans ma boîte aux lettres et j'y lis que les Jeux vont avoir lieu. C'est donc ce que je suppose. De toute façon je n'ai aucune prise sur cette décision". La sportive préférée des Belges prévoit des Jeux très particuliers. "Je ne pense pas qu'il y aura du public aux Jeux. Je m'y attends. Il va y avoir des compétitions, mais ce sera très spécial." L'heptathlonienne n'est donc pas inquiète pour la tenue des Jeux, mais l'incertitude qui entoure sa préparation l'agace. "Je vais être honnête : c'est stressant. Mon stage en Guadeloupe n'a pu être réservé qu'à la dernière minute et c'était hyper stressant. Il faut faire des tests pour pouvoir partir et qu'ils soient négatifs. Là aussi c'est du stress. Pour le stage en avril c'est prévu d'aller à Belek (en Turquie), pour le moment on n'a pas de nouvelles. Il y a beaucoup d'incertitudes, ce n'est pas cool." . (Belga)

Quand Thiam espère-t-elle être vaccinée ? "Je me ferai vacciner quand ce sera mon tour, en espérant que ce sera avant les Jeux", a déclaré la Namuroise de 26 ans. "Parce nous prenons des risques, on voyage beaucoup, on rencontre beaucoup de monde en compétitions, on n'a pas de masque. C'est donc un métier à risques par rapport à cela. Je ne me considère pas comme essentielle au même titre que le personnel médical, c'est donc normal d'être vacciné plus tard, mais je me vois mal partir aux Jeux sans vaccin." Thiam ne perd pas le sommeil à cause d'une possible annulation des Jeux. "Je ne regarde pas les rumeurs. Si je devais m'y fier, alors que chaque semaine une nouvelle rumeur surgit, ce serait épuisant. Je reçois les mises à jour officielles du CIO dans ma boîte aux lettres et j'y lis que les Jeux vont avoir lieu. C'est donc ce que je suppose. De toute façon je n'ai aucune prise sur cette décision". La sportive préférée des Belges prévoit des Jeux très particuliers. "Je ne pense pas qu'il y aura du public aux Jeux. Je m'y attends. Il va y avoir des compétitions, mais ce sera très spécial." L'heptathlonienne n'est donc pas inquiète pour la tenue des Jeux, mais l'incertitude qui entoure sa préparation l'agace. "Je vais être honnête : c'est stressant. Mon stage en Guadeloupe n'a pu être réservé qu'à la dernière minute et c'était hyper stressant. Il faut faire des tests pour pouvoir partir et qu'ils soient négatifs. Là aussi c'est du stress. Pour le stage en avril c'est prévu d'aller à Belek (en Turquie), pour le moment on n'a pas de nouvelles. Il y a beaucoup d'incertitudes, ce n'est pas cool." . (Belga)