Pétré n'a jamais vraiment donné l'impression de pouvoir viser l'une des trois premières places dans la Gangneung Ice Arena. Quand il a reçu une petite poussée du Britannique Treacy Farrell, dans la seconde moitié de la course, il a perdu toutes les chances de qualification. A la fin de sa course, le shorttracker de 21 ans était partagé par un double sentiment. "Je suis, bien sûr, un peu déçu. Une poussée stupide comme ça, c'est un peu dommage. D'un autre côté, j'ai bien géré ma course. Malgré le stress, j'ai essayé de garder la tête froide. Il y a certainement de nombreux points dont je peux être satisfait. Mais je suis également déçu, bien sûr." Pétré avait espéré une place en demi-finale. "Si je ne reçois pas cette poussée, j'aurais pu garder le contact un peu plus longtemps. C'est dommage, mais c'est le sport. Il n'y en avait que 18 (22 avec les repêchés, ndlr) sur 36 qui passaient, ce qui représente à peine la moitié. J'aurais signé des deux mains à l'avance pour pouvoir participer aux Jeux. Mais maintenant que tu es présents, tu en veux davantage. Mais je suis quand même allé aux Jeux et c'est une expérience que peu d'athlètes ont vécue. Elle m'accompagnera certainement dans les prochaines années." . (Belga)

Pétré n'a jamais vraiment donné l'impression de pouvoir viser l'une des trois premières places dans la Gangneung Ice Arena. Quand il a reçu une petite poussée du Britannique Treacy Farrell, dans la seconde moitié de la course, il a perdu toutes les chances de qualification. A la fin de sa course, le shorttracker de 21 ans était partagé par un double sentiment. "Je suis, bien sûr, un peu déçu. Une poussée stupide comme ça, c'est un peu dommage. D'un autre côté, j'ai bien géré ma course. Malgré le stress, j'ai essayé de garder la tête froide. Il y a certainement de nombreux points dont je peux être satisfait. Mais je suis également déçu, bien sûr." Pétré avait espéré une place en demi-finale. "Si je ne reçois pas cette poussée, j'aurais pu garder le contact un peu plus longtemps. C'est dommage, mais c'est le sport. Il n'y en avait que 18 (22 avec les repêchés, ndlr) sur 36 qui passaient, ce qui représente à peine la moitié. J'aurais signé des deux mains à l'avance pour pouvoir participer aux Jeux. Mais maintenant que tu es présents, tu en veux davantage. Mais je suis quand même allé aux Jeux et c'est une expérience que peu d'athlètes ont vécue. Elle m'accompagnera certainement dans les prochaines années." . (Belga)