"J'ai skié trop prudemment dans la première manche, ce qui n'était pas le but", a déclaré Sam Maes. "J'ai été bien plus ambitieux dans la deuxième manche, j'y suis vraiment allé, surtout dans la partie inférieure. Je ne perds que 3 secondes sur Marcel Hirscher, je dois en être content. Si j'avais signé la même prestation dans la première manche, j'aurais fini dans le top 30. Ce n'est malheureusement pas le cas, mais je retire le positif de ma seconde manche". Pas moins de 110 skieurs ont participé au slalom géant dimanche. Du haut de ses 19 printemps, Sam Maes était un des plus jeunes du plateau. Il termine dans la partie supérieure du classement, mais n'était pas totalement satisfait à l'arrivée. "Je ne prends jamais le départ avec l'ambition de terminer 32e. Mon objectif, c'était le top 30. Je ne peux donc pas être totalement satisfait". Sam Maes sera encore au départ du slalom prévu le 22 février, tout comme Kai Alaerts. "Mes attentes y sont moins élevées", dit Sam Maes. "Je ne suis pas si stable. J'ai fait de gros progrès cette année, mais je dois encore confirmer. Je vais en tous cas tout donner, skier du mieux que je peux. On verra bien". (Belga)

"J'ai skié trop prudemment dans la première manche, ce qui n'était pas le but", a déclaré Sam Maes. "J'ai été bien plus ambitieux dans la deuxième manche, j'y suis vraiment allé, surtout dans la partie inférieure. Je ne perds que 3 secondes sur Marcel Hirscher, je dois en être content. Si j'avais signé la même prestation dans la première manche, j'aurais fini dans le top 30. Ce n'est malheureusement pas le cas, mais je retire le positif de ma seconde manche". Pas moins de 110 skieurs ont participé au slalom géant dimanche. Du haut de ses 19 printemps, Sam Maes était un des plus jeunes du plateau. Il termine dans la partie supérieure du classement, mais n'était pas totalement satisfait à l'arrivée. "Je ne prends jamais le départ avec l'ambition de terminer 32e. Mon objectif, c'était le top 30. Je ne peux donc pas être totalement satisfait". Sam Maes sera encore au départ du slalom prévu le 22 février, tout comme Kai Alaerts. "Mes attentes y sont moins élevées", dit Sam Maes. "Je ne suis pas si stable. J'ai fait de gros progrès cette année, mais je dois encore confirmer. Je vais en tous cas tout donner, skier du mieux que je peux. On verra bien". (Belga)