Pendant de longues secondes, les bras ballants, Ester Ledecka a fixé le tableau d'affichage, incrédule. "Je pensais que c'était une erreur de chronométrage et qu'on allait corriger les temps. Mais tout le monde autour de moi, dans la tribune, criait, alors je me suis dit 'tout est vrai'. Je ne peux toujours pas y croire", a expliqué la Tchèque, sans ôter son masque, en conférence de presse. "Je ne l'enlève pas car c'est mon sponsor", s'est-elle justifiée. Mais le règlement olympique est plutôt strict quant à la visibilité des sponsors personnels... Relancée, Ledecka a alors tout de suite livré une autre version: "ma victoire n'était pas prévue et je ne suis pas maquillée"... Ester Ledecka estime que son expérience du snowboard l'a aidée. "Les autres filles n'ont pas osé prendre autant de risques. Il y avait beaucoup de pression sur elles. J'ai juste fait ma course". . (Belga)

Pendant de longues secondes, les bras ballants, Ester Ledecka a fixé le tableau d'affichage, incrédule. "Je pensais que c'était une erreur de chronométrage et qu'on allait corriger les temps. Mais tout le monde autour de moi, dans la tribune, criait, alors je me suis dit 'tout est vrai'. Je ne peux toujours pas y croire", a expliqué la Tchèque, sans ôter son masque, en conférence de presse. "Je ne l'enlève pas car c'est mon sponsor", s'est-elle justifiée. Mais le règlement olympique est plutôt strict quant à la visibilité des sponsors personnels... Relancée, Ledecka a alors tout de suite livré une autre version: "ma victoire n'était pas prévue et je ne suis pas maquillée"... Ester Ledecka estime que son expérience du snowboard l'a aidée. "Les autres filles n'ont pas osé prendre autant de risques. Il y avait beaucoup de pression sur elles. J'ai juste fait ma course". . (Belga)