Swings s'est assuré de la qualification dès le premier sprint intermédiaire, après 4 tours. Il s'y est imposé et a pris les 5 points qui l'accompagnaient. Il s'est ensuite ménagé jusqu'à l'arrivée étant assuré de figurer parmi les huit premiers. La victoire est revenue au Néo-Zélandais Peter Michael (60) devant le Danois Stefan Due Schmidt (40), le Belarusse Vitali Mikhailau (20) et le Néerlandais Sven Kramer (6). Swings a pris la 5e place avec 5 points. Cette nouvelle épreuve olympique de patinage de vitesse se dispute sur la distance de seize tours (6.400 mètres) avec un premier tour neutralisé. Le sprint à l'arrivée permettaient aux trois premiers de marquer respectivement 60, 40 et 20 points. Trois sprints intermédiaires, aux 4e, 8e et 12e tours, attribuaient 5, 3 et 1 points aux trois premiers. Les huit patineurs nantis du plus haut total de points se hissaient en finale. En cas d'égalité de points, les patineurs étaient départagés par leur temps à l'arrivée. (Belga)

Swings s'est assuré de la qualification dès le premier sprint intermédiaire, après 4 tours. Il s'y est imposé et a pris les 5 points qui l'accompagnaient. Il s'est ensuite ménagé jusqu'à l'arrivée étant assuré de figurer parmi les huit premiers. La victoire est revenue au Néo-Zélandais Peter Michael (60) devant le Danois Stefan Due Schmidt (40), le Belarusse Vitali Mikhailau (20) et le Néerlandais Sven Kramer (6). Swings a pris la 5e place avec 5 points. Cette nouvelle épreuve olympique de patinage de vitesse se dispute sur la distance de seize tours (6.400 mètres) avec un premier tour neutralisé. Le sprint à l'arrivée permettaient aux trois premiers de marquer respectivement 60, 40 et 20 points. Trois sprints intermédiaires, aux 4e, 8e et 12e tours, attribuaient 5, 3 et 1 points aux trois premiers. Les huit patineurs nantis du plus haut total de points se hissaient en finale. En cas d'égalité de points, les patineurs étaient départagés par leur temps à l'arrivée. (Belga)