"C'est spécial de gagner une régate olympique, très différent d'une régate en World Cup. C'était en plus la manche où tous les médias étaient sur l'eau avec l'hélicoptère au-dessus de nous. Ce n'était vraiment pas habituel. Cela fait très très plaisir. J'avais dit hier (vendredi) que je voulais finir en beauté. Il n'y a pas moyen de faire beaucoup mieux que cela", a déclaré le régatier de 31 ans, affilié à la fédération francophone de voile, qui avait pris la 34e place lors de ses premiers JO à Londres (Weymouth). "Dans la dernière manche, mon écoute m'a glissé des doigts et j'ai chaviré. Je suis passé de la 10e à la 32e place. J'ai ensuite réussi à remonter à la 18e place sans cela j'aurais réussi deux belles manches, a encore déclaré Wannes Van Laer. "Je suis heureux de ce que j'ai réussi cette semaine. J'espérais faire mieux avant les Jeux mais ma première journée m'a obligé à revenir de loin. J'ai eu chaque jour une bonne manche et une autre moyenne. Physiquement j'ai tout donné. Je n'oublierai pas cette 9e régate, d'autant que je n'était pas parti en tête (17e à la première bouée)." Après quelques mois loin de son Laser, Wannes Van Laer, qui est athlète de haut niveau à l'Adeps jusqu'en décembre 2016, va décider de son avenir. "Il y a pas mal de chance que je continue. Même si j'espérais mieux ici à Rio, je sens que j'ai beaucoup progressé physiquement cette année. J'aimerais savoir si je peux encore progresser." (Belga)

"C'est spécial de gagner une régate olympique, très différent d'une régate en World Cup. C'était en plus la manche où tous les médias étaient sur l'eau avec l'hélicoptère au-dessus de nous. Ce n'était vraiment pas habituel. Cela fait très très plaisir. J'avais dit hier (vendredi) que je voulais finir en beauté. Il n'y a pas moyen de faire beaucoup mieux que cela", a déclaré le régatier de 31 ans, affilié à la fédération francophone de voile, qui avait pris la 34e place lors de ses premiers JO à Londres (Weymouth). "Dans la dernière manche, mon écoute m'a glissé des doigts et j'ai chaviré. Je suis passé de la 10e à la 32e place. J'ai ensuite réussi à remonter à la 18e place sans cela j'aurais réussi deux belles manches, a encore déclaré Wannes Van Laer. "Je suis heureux de ce que j'ai réussi cette semaine. J'espérais faire mieux avant les Jeux mais ma première journée m'a obligé à revenir de loin. J'ai eu chaque jour une bonne manche et une autre moyenne. Physiquement j'ai tout donné. Je n'oublierai pas cette 9e régate, d'autant que je n'était pas parti en tête (17e à la première bouée)." Après quelques mois loin de son Laser, Wannes Van Laer, qui est athlète de haut niveau à l'Adeps jusqu'en décembre 2016, va décider de son avenir. "Il y a pas mal de chance que je continue. Même si j'espérais mieux ici à Rio, je sens que j'ai beaucoup progressé physiquement cette année. J'aimerais savoir si je peux encore progresser." (Belga)