Timmers a en outre battu le record de Belgique en 47.80. "C'est incroyable", déclare Gaastra. "J'espérais secrètement une médaille et je savais que c'était possible. Cela fait longtemps que je dis que sur cette distance, dix nageurs se tiennent en une demi-seconde, entre 47.7 et 48.2. Après, cela dépend de la forme du jour, tout doit aussi aller bien dans la tête". "C'est très émotionnel", poursuit Gaastra. "La vie d'un coach peut être belle, mais difficile. Cela ne cesse jamais. On se lève tôt le matin, on va se coucher tard et on pense sans arrêt au 100 m, à ce qui peut être amélioré. C'est mentalement pesant. Mais je ne vais pas me plaindre. Travailler avec des sportifs motivés est ce qu'il y a de mieux, et c'est encore plus beau quand on est récompensé". Gaastra ne compare pas les médailles de Frederik Deburghgraeve et Pieter Timmers. "Fred était le grand favori. Je n'ai pas pensé une seule seconde qu'il rate la médaille d'or. C'est plus une surprise maintenant". . (Belga)

Timmers a en outre battu le record de Belgique en 47.80. "C'est incroyable", déclare Gaastra. "J'espérais secrètement une médaille et je savais que c'était possible. Cela fait longtemps que je dis que sur cette distance, dix nageurs se tiennent en une demi-seconde, entre 47.7 et 48.2. Après, cela dépend de la forme du jour, tout doit aussi aller bien dans la tête". "C'est très émotionnel", poursuit Gaastra. "La vie d'un coach peut être belle, mais difficile. Cela ne cesse jamais. On se lève tôt le matin, on va se coucher tard et on pense sans arrêt au 100 m, à ce qui peut être amélioré. C'est mentalement pesant. Mais je ne vais pas me plaindre. Travailler avec des sportifs motivés est ce qu'il y a de mieux, et c'est encore plus beau quand on est récompensé". Gaastra ne compare pas les médailles de Frederik Deburghgraeve et Pieter Timmers. "Fred était le grand favori. Je n'ai pas pensé une seule seconde qu'il rate la médaille d'or. C'est plus une surprise maintenant". . (Belga)