"Les Jeux, c'est magique, et Rio est une ville magnifique. C'est dans un souci de ne nuire ni aux uns, ni à l'autre, que j'ai d'abord déclaré avoir reçu un mauvais coup à l'entraînement. Pour un judoka cela ne paraît pas invraisemblable et ma version me semblait donc plausible. Mais maintenant vu qu'on raconte de tout et n'importe quoi, je suis bien obligé de rétablir la vérité". "Je me promenais donc sur la plage de Copacabana avec mon sparring parter (Matthias Casse, ndlr) qui discutait avec une fille. Il s'est soudain aperçu qu'elle lui avait volé son gsm et on l'a poursuivie. Mais elle s'est réfugiée dans un hôtel dont l'entrée était gardée. Mon ami a tenté de forcer le passage et une bagarre a alors éclaté. Moi j'ai tenté de séparer tout le monde et c'est comme ça que j'ai reçu un coup d'un agent de la sécurité. Je me suis alors rendu à la police pour déposer plainte. Voilà c'est tout, il n'y a rien à ajouter. C'est la vérité..." Du côté du COIB également, on veut tirer un trait définitif sur l'affaire. "On a été s'informer au consulat et d'après le rapport de police, les faits se sont bien passés comme Dirk les raconte. Pour nous l'affaire est close. Il est évidemment dommage qu'il ait reçu ce coup mais ce n'est pas une raison pour y rajouter toute une série d'histoires imaginaires...", a commenté le chef de la délégation belge à Rio Eddy De Smedt. (Belga)

"Les Jeux, c'est magique, et Rio est une ville magnifique. C'est dans un souci de ne nuire ni aux uns, ni à l'autre, que j'ai d'abord déclaré avoir reçu un mauvais coup à l'entraînement. Pour un judoka cela ne paraît pas invraisemblable et ma version me semblait donc plausible. Mais maintenant vu qu'on raconte de tout et n'importe quoi, je suis bien obligé de rétablir la vérité". "Je me promenais donc sur la plage de Copacabana avec mon sparring parter (Matthias Casse, ndlr) qui discutait avec une fille. Il s'est soudain aperçu qu'elle lui avait volé son gsm et on l'a poursuivie. Mais elle s'est réfugiée dans un hôtel dont l'entrée était gardée. Mon ami a tenté de forcer le passage et une bagarre a alors éclaté. Moi j'ai tenté de séparer tout le monde et c'est comme ça que j'ai reçu un coup d'un agent de la sécurité. Je me suis alors rendu à la police pour déposer plainte. Voilà c'est tout, il n'y a rien à ajouter. C'est la vérité..." Du côté du COIB également, on veut tirer un trait définitif sur l'affaire. "On a été s'informer au consulat et d'après le rapport de police, les faits se sont bien passés comme Dirk les raconte. Pour nous l'affaire est close. Il est évidemment dommage qu'il ait reçu ce coup mais ce n'est pas une raison pour y rajouter toute une série d'histoires imaginaires...", a commenté le chef de la délégation belge à Rio Eddy De Smedt. (Belga)