"Jusque là, Zilverstar avait très bien sauté (aucune faute sur les dix premiers obstacles, dont la rivière, ndlr), il avait aussi été très bon à l'échauffement," a expliqué, très déçu, Nicola Philippaerts. "L'obstacle était compliqué. Que s'est-il passé? Difficile à dire. Il a sauté très haut au-dessus de l'oxer et a atterri très loin du 2e obstacle, d'où le refus." Le duo prenait 4 points de pénalité, le chronomètre était arrêté (avec une pénalité de 6 secondes) et le cavalier et sa monture pouvaient retenter leur chance. Un second refus étant quant à lui éliminatoire. C'est, malheureusement, le sort qui attendait le jeune cavalier. Nicola Philippaerts a eu du mal à calmer Zilverstar et à le présenter de nouveau. Il a répété la même erreur. "C'est compliqué de le repasser immédiatement." "C'est vraiment dommage de quitter les Jeux dès le premier tour. Je suis très déçu." (Belga)

"Jusque là, Zilverstar avait très bien sauté (aucune faute sur les dix premiers obstacles, dont la rivière, ndlr), il avait aussi été très bon à l'échauffement," a expliqué, très déçu, Nicola Philippaerts. "L'obstacle était compliqué. Que s'est-il passé? Difficile à dire. Il a sauté très haut au-dessus de l'oxer et a atterri très loin du 2e obstacle, d'où le refus." Le duo prenait 4 points de pénalité, le chronomètre était arrêté (avec une pénalité de 6 secondes) et le cavalier et sa monture pouvaient retenter leur chance. Un second refus étant quant à lui éliminatoire. C'est, malheureusement, le sort qui attendait le jeune cavalier. Nicola Philippaerts a eu du mal à calmer Zilverstar et à le présenter de nouveau. Il a répété la même erreur. "C'est compliqué de le repasser immédiatement." "C'est vraiment dommage de quitter les Jeux dès le premier tour. Je suis très déçu." (Belga)