"Je ne réalise pas, je ne parviens pas à y croire", a-t-elle lâché au micro de la BBC, drapeau belge sur les épaules. "Je n'étais pas venu à Rio pour une médaille. Je ne m'en préoccupais pas. Après la longueur, j'ai commencé à y penser et après le javelot tout était possible. J'ai toujours fait de mon mieux. Je me suis concentré sur une épreuve à la fois. J'étais en forme et je suis content d'avoir été aussi bien juste au moment des JO. Sur le 800m, l'objectif était de ne pas laisser partir trop loin Jessica (Ennis-Hill). Je savais que je pouvais courir en 2:16 ou 2:15, c'est ce que j'ai fait en faisant bien attention de ne pas concéder trop de terrain." (Belga)

"Je ne réalise pas, je ne parviens pas à y croire", a-t-elle lâché au micro de la BBC, drapeau belge sur les épaules. "Je n'étais pas venu à Rio pour une médaille. Je ne m'en préoccupais pas. Après la longueur, j'ai commencé à y penser et après le javelot tout était possible. J'ai toujours fait de mon mieux. Je me suis concentré sur une épreuve à la fois. J'étais en forme et je suis content d'avoir été aussi bien juste au moment des JO. Sur le 800m, l'objectif était de ne pas laisser partir trop loin Jessica (Ennis-Hill). Je savais que je pouvais courir en 2:16 ou 2:15, c'est ce que j'ai fait en faisant bien attention de ne pas concéder trop de terrain." (Belga)