Champion européen à trois reprises, Mudranov, 30 ans, procure ainsi la première médaille aux Russes, lors de la première journée de ces JO pour lesquels la délégation a été décimée à la suite du rapport McLaren et du scandale de dopage qui ébranle le sport russe en général. Dans le concert de critiques, la Fédération internationale de judo (IJF) avait d'ailleurs été une des rares voix à apporter son soutien à ses sportifs russes, fin juillet à la suite de la publication du rapport d'enquête indépendante de l'AMA. "Le judo russe joue un grand rôle dans l'histoire de notre sport", avait alors souligné l'IJF. Samedi, le Japonais Naohisa Takato et l'Ouzbek Diyorbek Urozboev, âgé de 22 ans seulement, se sont parés de bronze. (Belga)

Champion européen à trois reprises, Mudranov, 30 ans, procure ainsi la première médaille aux Russes, lors de la première journée de ces JO pour lesquels la délégation a été décimée à la suite du rapport McLaren et du scandale de dopage qui ébranle le sport russe en général. Dans le concert de critiques, la Fédération internationale de judo (IJF) avait d'ailleurs été une des rares voix à apporter son soutien à ses sportifs russes, fin juillet à la suite de la publication du rapport d'enquête indépendante de l'AMA. "Le judo russe joue un grand rôle dans l'histoire de notre sport", avait alors souligné l'IJF. Samedi, le Japonais Naohisa Takato et l'Ouzbek Diyorbek Urozboev, âgé de 22 ans seulement, se sont parés de bronze. (Belga)