Cette annonce, qui ne constitue pas une grande surprise, a été faite mercredi par le comité olympique américain. Ce sont les sportifs US eux-mêmes qui ont choisi, via un vote interne au sein du "Team USA", celui qui participera au Brésil à ses 5es Jeux Olympiques. Il succède dans la prestigieuse liste des porte-drapeau des Etats-Unis à l'escrimeuse Mariel Zagunis. En 1976, un nageur avait déjà eu cet honneur: Gary Hall Sr, qui était lui aussi un spécialiste du papillon et des distances 4 nages. Phelps, détenteur de 18 titres olympiques, a indiqué être "honoré d'avoir été choisi". "A Sydney, je voulais juste faire partie de l'équipe. A Athènes, je voulais ramener l'or au pays. A Pékin, je voulais faire quelque chose que personne n'avait fait. A Londres, je voulais écrire l'histoire. Et maintenant, je veux marcher à la cérémonie d'ouverture, tout absorber, représenter les Etats-Unis de la meilleure manière possible et rendre ma famille fière. Maintenant, il s'agit de tellement plus que de médailles". (Belga)

Cette annonce, qui ne constitue pas une grande surprise, a été faite mercredi par le comité olympique américain. Ce sont les sportifs US eux-mêmes qui ont choisi, via un vote interne au sein du "Team USA", celui qui participera au Brésil à ses 5es Jeux Olympiques. Il succède dans la prestigieuse liste des porte-drapeau des Etats-Unis à l'escrimeuse Mariel Zagunis. En 1976, un nageur avait déjà eu cet honneur: Gary Hall Sr, qui était lui aussi un spécialiste du papillon et des distances 4 nages. Phelps, détenteur de 18 titres olympiques, a indiqué être "honoré d'avoir été choisi". "A Sydney, je voulais juste faire partie de l'équipe. A Athènes, je voulais ramener l'or au pays. A Pékin, je voulais faire quelque chose que personne n'avait fait. A Londres, je voulais écrire l'histoire. Et maintenant, je veux marcher à la cérémonie d'ouverture, tout absorber, représenter les Etats-Unis de la meilleure manière possible et rendre ma famille fière. Maintenant, il s'agit de tellement plus que de médailles". (Belga)