"Je suis en finale, malgré un temps moyen (1:56.03). Mais tout le monde a nagé en dessous de ses meilleurs chronos. Je ne sais pas pourquoi, est-ce l'horaire tardif ? Le bassin ? Je ne sais pas. Je n'avais pas de bonnes sensations dans l'eau." "En séries, ce n'était pas bon (1:56.48), j'étais 14e mais j'aurais pu être 18e. Je manquais de rythme de compétition. J'étais très content d'être en demies. J'avoue que je n'étais pas très confiant avant la course de ce soir." En demi-finales, au couloir un 1, le nageur du Shark a gagné deux places dans les derniers 50m. "Il a parfaitement manoeuvré. Il n'a pas immédiatement accéléré au début de la dernière longueur, mais l'a fait progressivement et a encore passé le concurrent à côté de lui (le Singapourien Quah) tout à la fin", analysait son coach Rik Valcke. "Paut-être vais-je maintenant pouvoir titiller mon record de Belgique en finale (1:55.39, qui aurait constitué le 4e temps des demi-finales)", espérait Croenen qui pourra se concentrer uniquement sur sa finale puisque le relais 4X200m libre a déclaré forfait. Réponse mardi soir un rien avant 22h30 heures locales (03h30 belges). Louis Croenen est aussi le 5e athlète/équipe à réaliser un Top 8 à Rio: après les deux médaillés Greg Van Avermaet, Dirk Van Tichelt, le gymnaste Dennis Goossens, et le relais 4X100 m nage libre messieurs, 6e de sa finale. (Belga)

"Je suis en finale, malgré un temps moyen (1:56.03). Mais tout le monde a nagé en dessous de ses meilleurs chronos. Je ne sais pas pourquoi, est-ce l'horaire tardif ? Le bassin ? Je ne sais pas. Je n'avais pas de bonnes sensations dans l'eau." "En séries, ce n'était pas bon (1:56.48), j'étais 14e mais j'aurais pu être 18e. Je manquais de rythme de compétition. J'étais très content d'être en demies. J'avoue que je n'étais pas très confiant avant la course de ce soir." En demi-finales, au couloir un 1, le nageur du Shark a gagné deux places dans les derniers 50m. "Il a parfaitement manoeuvré. Il n'a pas immédiatement accéléré au début de la dernière longueur, mais l'a fait progressivement et a encore passé le concurrent à côté de lui (le Singapourien Quah) tout à la fin", analysait son coach Rik Valcke. "Paut-être vais-je maintenant pouvoir titiller mon record de Belgique en finale (1:55.39, qui aurait constitué le 4e temps des demi-finales)", espérait Croenen qui pourra se concentrer uniquement sur sa finale puisque le relais 4X200m libre a déclaré forfait. Réponse mardi soir un rien avant 22h30 heures locales (03h30 belges). Louis Croenen est aussi le 5e athlète/équipe à réaliser un Top 8 à Rio: après les deux médaillés Greg Van Avermaet, Dirk Van Tichelt, le gymnaste Dennis Goossens, et le relais 4X100 m nage libre messieurs, 6e de sa finale. (Belga)