Il s'agit de deux femmes et de 9 hommes, dont l'AIBA a examiné de manière individuelle les données d'antidopage. Elle en a conclu qu'ils devraient être autorisés à concourir à Rio, et a communiqué ses recommandations en ce sens au CIO, le Comité international olympique, conformément à la décision de celui-ci de laisser chaque fédération internationale dont le sport est présent aux JO se prononcer sur les athlètes russes qu'elle y juge "admissibles", en fonction de certains critères pré-établis. "Ce processus est désormais terminé, et nous avons reçu la confirmation du 'review panel' du CIO que les 11 boxeurs russes sont éligibles à participer à Rio 2016", précise l'AIBA. La publication de la liste finale des Russes autorisés à concourir et établie par un panel du CIO composé de trois personnes est "imminente", avait indiqué mercredi Andrew Ryan, secrétaire général de l'Association des Fédérations internationales olympiques des sports d'été (Asoif), qui réunit les 28 sports présents à Rio. (Belga)

Il s'agit de deux femmes et de 9 hommes, dont l'AIBA a examiné de manière individuelle les données d'antidopage. Elle en a conclu qu'ils devraient être autorisés à concourir à Rio, et a communiqué ses recommandations en ce sens au CIO, le Comité international olympique, conformément à la décision de celui-ci de laisser chaque fédération internationale dont le sport est présent aux JO se prononcer sur les athlètes russes qu'elle y juge "admissibles", en fonction de certains critères pré-établis. "Ce processus est désormais terminé, et nous avons reçu la confirmation du 'review panel' du CIO que les 11 boxeurs russes sont éligibles à participer à Rio 2016", précise l'AIBA. La publication de la liste finale des Russes autorisés à concourir et établie par un panel du CIO composé de trois personnes est "imminente", avait indiqué mercredi Andrew Ryan, secrétaire général de l'Association des Fédérations internationales olympiques des sports d'été (Asoif), qui réunit les 28 sports présents à Rio. (Belga)