"Les découvertes du rapport McLaren, qui décrit un dopage systématique et largement répandu en Russie, inquiètent tous ceux qui sont impliqués dans le sport, dont l'ITF", indique la fédération internationale de tennis dans un communiqué. "Malgré tout, l'ITF applaudit la décision du CIO de permettre aux athlètes propres de concourir à Rio et de laisser chaque Fédération internationale déterminer l'éligibilité de ses athlètes russes respectifs". Concernant les 8 joueurs de tennis russes sélectionnés pour les Jeux de 2016, ils "ont été soumis à un programme de tests antidopage rigoureux, hors de Russie, incluant un total de 205 échantillons (d'urine ou de sang) récoltés depuis 2014, dont 83 (40%) en compétition et 122 (60%) hors compétition". "L'ITF estime que c'est suffisant pour qu'ils rencontrent les exigences fixées par la décision du Comité exécutif du CIO", ajoute l'instance, tout en précisant qu'elle cherchera bien à avoir confirmation de l'AMA sur la non-implication de ces sportifs et de la fédération russe de tennis dans le rapport McLaren, comme l'a demandé le CIO. En simple, Andrey Kuznetsov, Evgeny Donskoy, Teymurz Gabashvili, ainsi que Svetlana Kuznetsova, Anastasia Pavlyuchenkova, Darya Kasatkina et Ekaterina Makarova représenteront la Russie à Rio. En double, la Russie ne sera représentée que chez le femmes, avec Elena Vesnina qui s'ajoute au groupe (en duo avec Ekaterina Makarova), et la paire Daria Kasatkina/Svetlana Kuznetsova. (Belga)

"Les découvertes du rapport McLaren, qui décrit un dopage systématique et largement répandu en Russie, inquiètent tous ceux qui sont impliqués dans le sport, dont l'ITF", indique la fédération internationale de tennis dans un communiqué. "Malgré tout, l'ITF applaudit la décision du CIO de permettre aux athlètes propres de concourir à Rio et de laisser chaque Fédération internationale déterminer l'éligibilité de ses athlètes russes respectifs". Concernant les 8 joueurs de tennis russes sélectionnés pour les Jeux de 2016, ils "ont été soumis à un programme de tests antidopage rigoureux, hors de Russie, incluant un total de 205 échantillons (d'urine ou de sang) récoltés depuis 2014, dont 83 (40%) en compétition et 122 (60%) hors compétition". "L'ITF estime que c'est suffisant pour qu'ils rencontrent les exigences fixées par la décision du Comité exécutif du CIO", ajoute l'instance, tout en précisant qu'elle cherchera bien à avoir confirmation de l'AMA sur la non-implication de ces sportifs et de la fédération russe de tennis dans le rapport McLaren, comme l'a demandé le CIO. En simple, Andrey Kuznetsov, Evgeny Donskoy, Teymurz Gabashvili, ainsi que Svetlana Kuznetsova, Anastasia Pavlyuchenkova, Darya Kasatkina et Ekaterina Makarova représenteront la Russie à Rio. En double, la Russie ne sera représentée que chez le femmes, avec Elena Vesnina qui s'ajoute au groupe (en duo avec Ekaterina Makarova), et la paire Daria Kasatkina/Svetlana Kuznetsova. (Belga)