L'Espagnol d'origine cubaine Orlando Ortega a pris la médaille d'argent (13.17) et le Français Dimitri Bascou celle de bronze (13.24). Le 110 m haies des Jeux de Rio s'est déroulé en l'absence du champion du monde en titre, le Russe Sergueï Shubenkov, suspendu par la Fédération internationale (IAAF) à la suite du dopage d'État qui touche son pays. L'Américain Aries Merritt, champion olympique en titre, détenteur du record du monde et médaillé de bronze aux Mondiaux l'an dernier, n'était pas non plus à Rio après avoir échoué à se qualifier lors des sélections américaines. Le Jamaïcain qui avait terminé 6e aux Mondiaux-2015, présente la particularité d'être le premier homme à courir le 100 m plat en moins de 10 secondes (9.99) et le 110 m haies en moins de 13 secondes (12.97). Il est champion du monde en titre du 60 m haies (salle). Dimitri Bascou devient lui le deuxième Français de l'histoire à remporter une médaille olympique dans la discipline, après Guy Drut, sacré en 1976 et en argent en 1972. Un autre Français, Pascal Martinot-Lagarde, termine 4e comme aux Championnats du monde de Pékin. (Belga)

L'Espagnol d'origine cubaine Orlando Ortega a pris la médaille d'argent (13.17) et le Français Dimitri Bascou celle de bronze (13.24). Le 110 m haies des Jeux de Rio s'est déroulé en l'absence du champion du monde en titre, le Russe Sergueï Shubenkov, suspendu par la Fédération internationale (IAAF) à la suite du dopage d'État qui touche son pays. L'Américain Aries Merritt, champion olympique en titre, détenteur du record du monde et médaillé de bronze aux Mondiaux l'an dernier, n'était pas non plus à Rio après avoir échoué à se qualifier lors des sélections américaines. Le Jamaïcain qui avait terminé 6e aux Mondiaux-2015, présente la particularité d'être le premier homme à courir le 100 m plat en moins de 10 secondes (9.99) et le 110 m haies en moins de 13 secondes (12.97). Il est champion du monde en titre du 60 m haies (salle). Dimitri Bascou devient lui le deuxième Français de l'histoire à remporter une médaille olympique dans la discipline, après Guy Drut, sacré en 1976 et en argent en 1972. Un autre Français, Pascal Martinot-Lagarde, termine 4e comme aux Championnats du monde de Pékin. (Belga)