"Je suis un entraîneur très chanceux", a réagi Krawczyk, ancien champion d'Europe des -81 kg. "Nous avons dû surmonter pas mal de problèmes pendant la préparation de ces Jeux. Dirk a souffert de plusieurs blessures: à la cheville, au coude, au doigt. Il y avait toujours quelque chose. Mais cela fait partie du judo. Cette médaille c'est une belle récompense pour tout le travail que nous avons abattu, pas seulement Dirk et moi mais toute l'équipe qui est derrière nous, sparring partners inclus." "Dirk méritait déjà cette médaille il y a huit ans, et il y a quatre ans aussi. Je ne suis donc pas tellement surpris qu'il soit aujourd'hui sur le podium", poursuit l'entraîneur. "Dirk a atteint l'âge idéal. S'il reste en bonne forme, il nous promet encore de belles prestations." "Si nous allons faire la fête ? Je suis pour l'instant très fatigué, mais je trouve que nous méritons bien une bonne bière belge", conclut le coach. (Belga)

"Je suis un entraîneur très chanceux", a réagi Krawczyk, ancien champion d'Europe des -81 kg. "Nous avons dû surmonter pas mal de problèmes pendant la préparation de ces Jeux. Dirk a souffert de plusieurs blessures: à la cheville, au coude, au doigt. Il y avait toujours quelque chose. Mais cela fait partie du judo. Cette médaille c'est une belle récompense pour tout le travail que nous avons abattu, pas seulement Dirk et moi mais toute l'équipe qui est derrière nous, sparring partners inclus." "Dirk méritait déjà cette médaille il y a huit ans, et il y a quatre ans aussi. Je ne suis donc pas tellement surpris qu'il soit aujourd'hui sur le podium", poursuit l'entraîneur. "Dirk a atteint l'âge idéal. S'il reste en bonne forme, il nous promet encore de belles prestations." "Si nous allons faire la fête ? Je suis pour l'instant très fatigué, mais je trouve que nous méritons bien une bonne bière belge", conclut le coach. (Belga)