L'Ouzbek Rustam Tulaganov et le Cubain Erislandy Savon héritent pour leur part de la médaille de bronze. Tishchenko a été champion d'Europe et du monde en 2015 et partait comme grand favori de la finale. Le Russe a été longuement sifflé par le public dans le pavillon du Rio Centro 6 après sa victoire et lors de la remise des récompenses. Le combat avait en effet semblé tourner en faveur du Kazakh mais le décompte des arbitres, notamment au troisième round, en a pourtant jugé autrement. La remise des médailles a eu lieu juste après la finale. Lorsque Levit est monté sur la deuxième marche du podium, installé sur le ring, il a été ovationné. Tishenko a, lui, eu droit à une bronca sous les yeux du président du Comité International Olympique Thomas Bach. L'arbitrage n'avait jusqu'à présent guère provoqué de remous au cours du tournoi de boxe olympique. (Belga)

L'Ouzbek Rustam Tulaganov et le Cubain Erislandy Savon héritent pour leur part de la médaille de bronze. Tishchenko a été champion d'Europe et du monde en 2015 et partait comme grand favori de la finale. Le Russe a été longuement sifflé par le public dans le pavillon du Rio Centro 6 après sa victoire et lors de la remise des récompenses. Le combat avait en effet semblé tourner en faveur du Kazakh mais le décompte des arbitres, notamment au troisième round, en a pourtant jugé autrement. La remise des médailles a eu lieu juste après la finale. Lorsque Levit est monté sur la deuxième marche du podium, installé sur le ring, il a été ovationné. Tishenko a, lui, eu droit à une bronca sous les yeux du président du Comité International Olympique Thomas Bach. L'arbitrage n'avait jusqu'à présent guère provoqué de remous au cours du tournoi de boxe olympique. (Belga)