Interrogé sur les conséquences de cette affaire en termes d'image pour le CIO, M. Bach a répondu: "la présomption d'innocence prévaut, d'autant que M. Hickey n'a pas été entendu par un juge". Il a précisé que la Commission d'éthique du CIO avait "pris note" de la démission de l'Irlandais de tous ses mandats au sein du mouvement olympique. "Nous respectons la loi et les autorités brésiliennes", a-t-il encore ajouté lors d'une conférence de presse organisée à la veille de la cérémonie de clôture des Jeux. Patrick Hickey, 71 ans, l'un des hauts dirigeants du CIO, également président des Comités olympiques européens, a été arrêté mercredi à Rio. D'abord hospitalisé, il a été incarcéré jeudi dans une prison de haute sécurité. Plusieurs autres arrestations ont été effectuées et d'autres mandats d'arrêt lancés. Au total, la police avait saisi 781 billets qui étaient revendus à des prix très élevés. Le trafic a généré une recette "d'au moins 10 millions de réais (2,8 millions d'euros), selon la police. (Belga)

Interrogé sur les conséquences de cette affaire en termes d'image pour le CIO, M. Bach a répondu: "la présomption d'innocence prévaut, d'autant que M. Hickey n'a pas été entendu par un juge". Il a précisé que la Commission d'éthique du CIO avait "pris note" de la démission de l'Irlandais de tous ses mandats au sein du mouvement olympique. "Nous respectons la loi et les autorités brésiliennes", a-t-il encore ajouté lors d'une conférence de presse organisée à la veille de la cérémonie de clôture des Jeux. Patrick Hickey, 71 ans, l'un des hauts dirigeants du CIO, également président des Comités olympiques européens, a été arrêté mercredi à Rio. D'abord hospitalisé, il a été incarcéré jeudi dans une prison de haute sécurité. Plusieurs autres arrestations ont été effectuées et d'autres mandats d'arrêt lancés. Au total, la police avait saisi 781 billets qui étaient revendus à des prix très élevés. Le trafic a généré une recette "d'au moins 10 millions de réais (2,8 millions d'euros), selon la police. (Belga)