Dans une course de dupes (1:16.47 au 400 m), Dibaba, détentrice du record du monde (3:50.07), et qui avait réussi le meilleur temps en demies, a pris l'initiative à 700 m de l'arrivée mais a été débordée par Kipyegon dans le dernier virage. Kipyegon, 22 ans, a ainsi pris sa revanche sur les Mondiaux 2015 à Pékin, où Dibaba l'avait devancée pour l'or. Desservie par le rythme lent des deux premiers tours, Dibaba avait peu couru cette saison, blessée à la mi-juillet. L'Ethiopienne a connu aussi des soucis extrasportifs. Son entraîneur Jama Aden est en pleine tourmente et interdit de JO car impliqué dans un trafic de produits dopants en Espagne. Il a actuellement interdiction de quitter le territoire espagnol. La Britannique Laura Muir, longtemps aux prises avec les favorites, a craqué dans les 200 derniers mètres et ne s'est finalement classée que 7e. (Belga)

Dans une course de dupes (1:16.47 au 400 m), Dibaba, détentrice du record du monde (3:50.07), et qui avait réussi le meilleur temps en demies, a pris l'initiative à 700 m de l'arrivée mais a été débordée par Kipyegon dans le dernier virage. Kipyegon, 22 ans, a ainsi pris sa revanche sur les Mondiaux 2015 à Pékin, où Dibaba l'avait devancée pour l'or. Desservie par le rythme lent des deux premiers tours, Dibaba avait peu couru cette saison, blessée à la mi-juillet. L'Ethiopienne a connu aussi des soucis extrasportifs. Son entraîneur Jama Aden est en pleine tourmente et interdit de JO car impliqué dans un trafic de produits dopants en Espagne. Il a actuellement interdiction de quitter le territoire espagnol. La Britannique Laura Muir, longtemps aux prises avec les favorites, a craqué dans les 200 derniers mètres et ne s'est finalement classée que 7e. (Belga)