"On ne sait de quoi l'avenir est fait. Si on regarde avec 2:58.50, presque à tous les coups vous êtes médaillés. Si on refait cela dans quatre ans, ce sera une médaille. Mais il va falloir se remettre en question et repartir. Ce ne sera pas évident. Mes fils et Julien (Watrin) ont du caractère", a poursuivi le coach des Tornados. "Ce projet 4X400m est assez exceptionnel. On est champion d'Europe, on est la meilleure équipe européenne ici, les Français, les Polonais et même les Anglais ont une grande admiration pour le boulot que l'on fait." Jacques Borlée a annoncé que la saison prochaine ses fils iront courir quelques épreuves de 100 et 200 m en Australie "pour se changer les idées et trouver un peu de facilité de course et pas toujours la dureté du 400 mètres." (Belga)

"On ne sait de quoi l'avenir est fait. Si on regarde avec 2:58.50, presque à tous les coups vous êtes médaillés. Si on refait cela dans quatre ans, ce sera une médaille. Mais il va falloir se remettre en question et repartir. Ce ne sera pas évident. Mes fils et Julien (Watrin) ont du caractère", a poursuivi le coach des Tornados. "Ce projet 4X400m est assez exceptionnel. On est champion d'Europe, on est la meilleure équipe européenne ici, les Français, les Polonais et même les Anglais ont une grande admiration pour le boulot que l'on fait." Jacques Borlée a annoncé que la saison prochaine ses fils iront courir quelques épreuves de 100 et 200 m en Australie "pour se changer les idées et trouver un peu de facilité de course et pas toujours la dureté du 400 mètres." (Belga)