Avec son chrono de 2:58.52 en finale du relais 4x400 m, la Belgique est devenue le 8e pays au classement mondial de tous les temps du 4x400. Malheureusement, cela n'a pas suffi pour décrocher une médaille. "Cela ne sert à rien de se refaire la course. Il ne faut pas regretter", a déclaré Julien Watrin. Accompagné de Dylan, Jonathan et Kevin Borlée, Julien Watrin a tenu à rester positif. "Quand on bat deux fois notre record de Belgique sur une seule et même compétition, je pense qu'on ne peut pas s'en vouloir", a ajouté Watrin. Le spécialiste du tour de piste est également revenu sur l'ambiance au sein du Team Belgium. "C'était mes premiers Jeux. L'ambiance était incroyable. Voir Greg Van Avermaet décrocher l'or le premier jour nous a inspiré. Le retour en Belgique? C'était un très bel accueil!", a ponctué le Belge de 24 ans, qui va encore participer au Memorial Van Damme le vendredi 9 septembre prochain. (Belga)

Avec son chrono de 2:58.52 en finale du relais 4x400 m, la Belgique est devenue le 8e pays au classement mondial de tous les temps du 4x400. Malheureusement, cela n'a pas suffi pour décrocher une médaille. "Cela ne sert à rien de se refaire la course. Il ne faut pas regretter", a déclaré Julien Watrin. Accompagné de Dylan, Jonathan et Kevin Borlée, Julien Watrin a tenu à rester positif. "Quand on bat deux fois notre record de Belgique sur une seule et même compétition, je pense qu'on ne peut pas s'en vouloir", a ajouté Watrin. Le spécialiste du tour de piste est également revenu sur l'ambiance au sein du Team Belgium. "C'était mes premiers Jeux. L'ambiance était incroyable. Voir Greg Van Avermaet décrocher l'or le premier jour nous a inspiré. Le retour en Belgique? C'était un très bel accueil!", a ponctué le Belge de 24 ans, qui va encore participer au Memorial Van Damme le vendredi 9 septembre prochain. (Belga)