"Grand Cru a bien sauté aujourd'hui, malgré le résultat décevant. Il n'a pas commis de grosses fautes. Au 7e obstacle, il m'a un peu sorti de la selle. Comme c'est un cheval jeune, il était encore surpris et a commis juste après une faute sur la rivière, mais à l'extrême limite, sur la bordure, même pas dans l'eau. Sur le moment je ne pensais pas avoir pris la faute", a expliqué Jérôme Guéry. "J'ai alors décidé de prendre plus de temps pour le calmer. Je pensais prendre un point de pénalité pour dépassement de temps mais j'en ai pris deux. Et malheureusement, il a touché le dernier obstacle." Le cavalier belge avait eu le désavantage de devoir passer en 8e position des 60 cavaliers. "Je préfère pouvoir observer les autres cavaliers, avoir des repères pour le temps du parcours et en passant dans les premiers ce n'est possible. Cela fait partie du facteur chance." Malheureusement, le 3e parcours est effectué dans l'ordre inverse du classement. Il s'élancera donc de la 2e position mercredi à partir de 10h00. Novice aux Jeux olympiques, Jérôme Guéry se rend compte que le niveau est très élevé à Rio. "Le niveau de difficulté monte", reconnaît-il mais il garde l'espoir de terminer parmi les 35 premiers retenus pour la finale de vendredi où tous les cavaliers repartiront à zéro. "Je sais que Grand Cru a le potentiel pour aller en finale", a conclu Jérôme Guéry. (Belga)

"Grand Cru a bien sauté aujourd'hui, malgré le résultat décevant. Il n'a pas commis de grosses fautes. Au 7e obstacle, il m'a un peu sorti de la selle. Comme c'est un cheval jeune, il était encore surpris et a commis juste après une faute sur la rivière, mais à l'extrême limite, sur la bordure, même pas dans l'eau. Sur le moment je ne pensais pas avoir pris la faute", a expliqué Jérôme Guéry. "J'ai alors décidé de prendre plus de temps pour le calmer. Je pensais prendre un point de pénalité pour dépassement de temps mais j'en ai pris deux. Et malheureusement, il a touché le dernier obstacle." Le cavalier belge avait eu le désavantage de devoir passer en 8e position des 60 cavaliers. "Je préfère pouvoir observer les autres cavaliers, avoir des repères pour le temps du parcours et en passant dans les premiers ce n'est possible. Cela fait partie du facteur chance." Malheureusement, le 3e parcours est effectué dans l'ordre inverse du classement. Il s'élancera donc de la 2e position mercredi à partir de 10h00. Novice aux Jeux olympiques, Jérôme Guéry se rend compte que le niveau est très élevé à Rio. "Le niveau de difficulté monte", reconnaît-il mais il garde l'espoir de terminer parmi les 35 premiers retenus pour la finale de vendredi où tous les cavaliers repartiront à zéro. "Je sais que Grand Cru a le potentiel pour aller en finale", a conclu Jérôme Guéry. (Belga)