"Je me sens mieux qu'il y a deux jours, où j'ai eu un jour difficile. Normalement, c'étaient des conditions de vent qui me convenaient très bien et du coup ce fut difficile non seulement physiquement mais aussi moralement." "Aujourd'hui, il y avait moins de vent (les courses ont dû être retardées en raison du manque de vent, ndlr), donc ce fut physiquement moins éprouvant. Mais je ne suis pas contente de mes deux départs aujourd'hui. J'ai fait des erreurs. Je suis bien revenue, surtout dans la 2e régate", a expliqué la médaillée de bronze des JO de Londres. "Tout reste possible. Il y a encore deux courses, plus la Medal Race où les points sont doublés. Beaucoup de choses peuvent arriver. Les conditions ici sont très changeantes et toutes les concurrentes connaissent des hauts et des bas", poursuit la souriante N.2 mondiale qui ne laisse rien apparaître d'une éventuelle faiblesse physique. (Belga)

"Je me sens mieux qu'il y a deux jours, où j'ai eu un jour difficile. Normalement, c'étaient des conditions de vent qui me convenaient très bien et du coup ce fut difficile non seulement physiquement mais aussi moralement." "Aujourd'hui, il y avait moins de vent (les courses ont dû être retardées en raison du manque de vent, ndlr), donc ce fut physiquement moins éprouvant. Mais je ne suis pas contente de mes deux départs aujourd'hui. J'ai fait des erreurs. Je suis bien revenue, surtout dans la 2e régate", a expliqué la médaillée de bronze des JO de Londres. "Tout reste possible. Il y a encore deux courses, plus la Medal Race où les points sont doublés. Beaucoup de choses peuvent arriver. Les conditions ici sont très changeantes et toutes les concurrentes connaissent des hauts et des bas", poursuit la souriante N.2 mondiale qui ne laisse rien apparaître d'une éventuelle faiblesse physique. (Belga)