"Je visais un top 16, ç'aurait déjà été très beau aux Jeux. Quand tu finis finalement 11e, c'est super. J'ai fait aujourd'hui ma meilleure course de l'année. J'aurais pu finir 10e, mais dans le dernier tour, j'ai bêtement chuté, ce qui m'a fait perdre quelques secondes", indique l'athlète de 24 ans, de Flandre orientale. Scheire, champion de Belgique le mois dernier, devait, toute comme Jens Schuermans, prendre le départ depuis la 5e ligne. Il a rapidement avancé dans la course, se plaçant après deux des 7 tours aux alentours de la 11e place. "En montée, je me sentais vraiment bien. J'ai doucement avancé vers l'avant, sans faire de folies, j'ai joué la sécurité. Et je finis 11e à mes premiers Jeux. De cela, je ne pouvais que rêver, auparavant". Le parcours mouillé n'était pourtant pas un atout pour Scheire. "Il a plu toute la nuit, et j'avais un peu peur des rochers trempés. Je suis d'ailleurs tombé sur un de ces rochers", explique-t-il. "Je perds un peu sur le plan technique par rapport aux concurrents, c'est un point à travailler. Mais finalement, ça a encore été ici". L'or, du Suisse Nino Schurter, revient "à un vainqueur qui le mérite", indique Scheire. "Il a été le plus fort toute l'année". (Belga)

"Je visais un top 16, ç'aurait déjà été très beau aux Jeux. Quand tu finis finalement 11e, c'est super. J'ai fait aujourd'hui ma meilleure course de l'année. J'aurais pu finir 10e, mais dans le dernier tour, j'ai bêtement chuté, ce qui m'a fait perdre quelques secondes", indique l'athlète de 24 ans, de Flandre orientale. Scheire, champion de Belgique le mois dernier, devait, toute comme Jens Schuermans, prendre le départ depuis la 5e ligne. Il a rapidement avancé dans la course, se plaçant après deux des 7 tours aux alentours de la 11e place. "En montée, je me sentais vraiment bien. J'ai doucement avancé vers l'avant, sans faire de folies, j'ai joué la sécurité. Et je finis 11e à mes premiers Jeux. De cela, je ne pouvais que rêver, auparavant". Le parcours mouillé n'était pourtant pas un atout pour Scheire. "Il a plu toute la nuit, et j'avais un peu peur des rochers trempés. Je suis d'ailleurs tombé sur un de ces rochers", explique-t-il. "Je perds un peu sur le plan technique par rapport aux concurrents, c'est un point à travailler. Mais finalement, ça a encore été ici". L'or, du Suisse Nino Schurter, revient "à un vainqueur qui le mérite", indique Scheire. "Il a été le plus fort toute l'année". (Belga)