"J'avoue que je ne m'attendais pas à marquer", a avoué Emmanuel Stockbroekx. "Tout d'un coup, je me suis retrouvé dans le cercle et j'ai tiré de toutes mes forces en direction du deuxième piquet. Et la balle est rentrée. Cela fait plaisir. C'est une belle victoire. Nous nous sommes un peu tendus en deuxième période car nous menions et nous étions focalisés sur le fait de conserver à tout prix notre avantage. Nous devons apprendre à savourer les moments où nous menons au score et continuer à jouer de manière libérée. C'est une bonne leçon en route vers le quart de finale". Le quart de finale, justement, ce sera pour dimanche contre selon toute vraisemblance l'Argentine ou l'Irlande. Avant cela, il restera un dernier match de poule vendredi contre la Nouvelle-Zélande. "Nous allons aborder ce match comme les quatre précédents", poursuit Emmanuel Stockbroekx. "La Nouvelle-Zélande est une bonne équipe et un adversaire idéal pour nous permettre de continuer à grandir dans le tournoi. Je ne pense pas encore au quart de finale. On verra bien qui de l'Inde, l'Argentine ou l'Irlande se trouvera sur notre route. On sait que ce sera un match de vie ou de mort en quelque sorte, mais l'ambiance dans l'équipe est bonne et nous avons pas mal d'expérience. Je ne me tracasse donc pas trop". (Belga)

"J'avoue que je ne m'attendais pas à marquer", a avoué Emmanuel Stockbroekx. "Tout d'un coup, je me suis retrouvé dans le cercle et j'ai tiré de toutes mes forces en direction du deuxième piquet. Et la balle est rentrée. Cela fait plaisir. C'est une belle victoire. Nous nous sommes un peu tendus en deuxième période car nous menions et nous étions focalisés sur le fait de conserver à tout prix notre avantage. Nous devons apprendre à savourer les moments où nous menons au score et continuer à jouer de manière libérée. C'est une bonne leçon en route vers le quart de finale". Le quart de finale, justement, ce sera pour dimanche contre selon toute vraisemblance l'Argentine ou l'Irlande. Avant cela, il restera un dernier match de poule vendredi contre la Nouvelle-Zélande. "Nous allons aborder ce match comme les quatre précédents", poursuit Emmanuel Stockbroekx. "La Nouvelle-Zélande est une bonne équipe et un adversaire idéal pour nous permettre de continuer à grandir dans le tournoi. Je ne pense pas encore au quart de finale. On verra bien qui de l'Inde, l'Argentine ou l'Irlande se trouvera sur notre route. On sait que ce sera un match de vie ou de mort en quelque sorte, mais l'ambiance dans l'équipe est bonne et nous avons pas mal d'expérience. Je ne me tracasse donc pas trop". (Belga)