"Quelque chose ne va pas avec Evi, mais nous ne savons pas encore précisément quoi. Il y a un problème physique avec son rythme cardiaque qu'elle ne parvient pas à élever. Le docteur Bellemans de la Team Belgium va encore venir pour essayer d'identifier ce qu'il se passe", a expliqué l'entraîneur de la Belge. Evi Van Acker a dû se contenter mercredi des 15e et 16e places lors des régates. "Les conditions étaient très difficiles aujourd'hui, avec beaucoup de vent et des vagues hautes, en principe un contexte favorable à Evi. Aujourd'hui, elle n'est pas parvenue à développer sa vitesse habituelle, j'ai remarqué que quelque chose n'allait pas avec son corps." "C'est dramatique, pas amusant. Evi se sent impuissante", a ajouté son coach. "Heureusement, il y a un jour de repos demain et nous espérons une amélioration de sa santé dans les 24 à 36h, lorsque nous connaîtrons le problème." Les chances de médaille ont diminué pour la Gantoise, mais son coach refuse de déjà jeter le gant. "Il reste encore quatre régates et la course aux médailles", soit encore beaucoup de points à répartir, a-t-il conclu. (Belga)

"Quelque chose ne va pas avec Evi, mais nous ne savons pas encore précisément quoi. Il y a un problème physique avec son rythme cardiaque qu'elle ne parvient pas à élever. Le docteur Bellemans de la Team Belgium va encore venir pour essayer d'identifier ce qu'il se passe", a expliqué l'entraîneur de la Belge. Evi Van Acker a dû se contenter mercredi des 15e et 16e places lors des régates. "Les conditions étaient très difficiles aujourd'hui, avec beaucoup de vent et des vagues hautes, en principe un contexte favorable à Evi. Aujourd'hui, elle n'est pas parvenue à développer sa vitesse habituelle, j'ai remarqué que quelque chose n'allait pas avec son corps." "C'est dramatique, pas amusant. Evi se sent impuissante", a ajouté son coach. "Heureusement, il y a un jour de repos demain et nous espérons une amélioration de sa santé dans les 24 à 36h, lorsque nous connaîtrons le problème." Les chances de médaille ont diminué pour la Gantoise, mais son coach refuse de déjà jeter le gant. "Il reste encore quatre régates et la course aux médailles", soit encore beaucoup de points à répartir, a-t-il conclu. (Belga)