Une demi-heure après la victoire contre Malmö, le staff de Genk a envoyé ses réserves piquer quelques sprints. Jhon Lucumi, le défenseur colombien de vingt ans, était ménagé cinq jours après sa brillante prestation contre Anderlecht. Il compte déjà cinq titularisations en qualifications pour l'EL et quatre en championnat, plus un aller-retour Colombie-USA, son équipe nationale ayant affronté le Venezuela et l'Argentine. Tout va vite, trop vite, d'où cette pause. Du banc, il a pu voir ses rivaux JosephAidoo et SébastienDewaest neutraliser sans peine leur adversaire direct. Le Limbourg peut être tranquille : il a compensé le départ d' OmarColley.
...

Une demi-heure après la victoire contre Malmö, le staff de Genk a envoyé ses réserves piquer quelques sprints. Jhon Lucumi, le défenseur colombien de vingt ans, était ménagé cinq jours après sa brillante prestation contre Anderlecht. Il compte déjà cinq titularisations en qualifications pour l'EL et quatre en championnat, plus un aller-retour Colombie-USA, son équipe nationale ayant affronté le Venezuela et l'Argentine. Tout va vite, trop vite, d'où cette pause. Du banc, il a pu voir ses rivaux JosephAidoo et SébastienDewaest neutraliser sans peine leur adversaire direct. Le Limbourg peut être tranquille : il a compensé le départ d' OmarColley. Genk a remporté ses six matches de qualification ainsi que le premier match de poule contre Malmö. L'automne va être chargé mais si le Racing poursuit sur son élan, son printemps le sera aussi. Philippe Clement a donc besoin d'un noyau étoffé. Une fois Omar Colley transféré, il a d'ailleurs mis la barre très haut pour son remplaçant : " Chapeau à Dimitri De Condé et à Dirk Schoofs, car j'avais posé beaucoup de conditions. Il me fallait un joueur rapide, bon avec le ballon, solide dans les duels et doté d'un bon jeu de tête. Ce n'était pas évident. Ils ont déniché trois joueurs. Jhon avait le meilleur dossier mais encore fallait-il qu'il s'intègre. À Bruges, j'ai acquis de l'expérience en la matière avec Carlos Bacca, José Izquierdo et Helibelton Palacios, mais on ne peut jamais prédire l'évolution d'un joueur. Il a encore des problèmes linguistiques mais il y a suffisamment de personnes dans le vestiaire pour tout traduire et j'ai des notions d'espagnol. " Lucumi a rapidement trouvé ses marques. " Je suis super heureux de recevoir déjà autant de temps de jeu. C'était l'occasion dont je rêvais. Cette Europa League est fantastique. J'ai disputé la Copa Libertadores mais c'est différent. Ici, c'est important, intense, j'acquiers de l'expérience. " Clement est satisfait des premiers mois du défenseur central. " Jhon dit lui-même que le jeu est plus rapide ici mais il est capable de l'assimiler, comme Sander Berge. Notre système de jeu permet à un défenseur d'exprimer ses qualités puisque tout est structuré et clair. Dans telle situation, tu fais ceci et cela. Tout le monde s'entraide. Les attaquants et les médians ne se cantonnent pas dans leurs tâches offensives. " Lucumi : " Genk possède beaucoup de joueurs talentueux et nous nous entendons bien. Seule la ville est différente pour moi : très paisible, petite, peu peuplée. " Sa mère l'a accompagné durant les premières semaines. " Elle reviendra peut-être en octobre. Je pourrai peut-être retourner en Colombie pour les matches de l'équipe nationale, si tout va bien. J'ai l'impression que la Colombie veut essayer de nouveaux joueurs. " C'est probable, selon Nel Sandino, un journaliste colombien : " Jhon jouit d'une grande estime. Il est sérieux, motivé, il a reçu une excellente éducation. Il est passé par toutes les catégories. Il ne prend pas de risques, joue soigneusement. " Début juillet, il était cité à Gand et le Club Bruges le connaissait aussi. À Cali, Lucumi a succédé à German Mera, jugé insuffisant par le Club mais casé à Malines. Palacios est aussi issu de Cali. Lucumi : " Mon secret ? ... La discipline, le travail. La régularité. Je fais des sacrifices, je vis pour mon sport, j'écoute les entraîneurs. J'étais fan de Cali et j'ai saisi ma chance. Je suis jeune mais je n'ai pas peur de relever des défis. D'autre part, j'aurais voulu rendre quelque chose à Cali. En ce sens, mon transfert était trop rapide. Mais combien de chances reçoit-on dans sa vie ? L'avenir d'un footballeur passe par l'Europe. Bacca et Izquierdo le prouvent. La Belgique est un tremplin, à condition de travailler. J'étais heureux là-bas, comme je le suis ici. Il est encore trop tôt pour dire si je suis mûr mentalement pour pareil déménagement. " Sandino : " Il estime n'avoir pas assez offert au Deportivo ? Je le reconnais bien là. Il a l'esprit de club et il est modeste. " Ses qualités ? Lucumi : " Avant, j'étais attaquant mais Cali m'a reconverti au coeur de la défense. " Americo Orbes l'a repéré en jeunes, sur un terrain du quartier d'Alamos. Jhon lui a sauté aux yeux par sa rapidité, malgré sa taille, et son excellent jeu de pieds. Seul inconvénient : il jouait en attaque mais ne marquait jamais. Orbes l'a observé pendant une semaine. Sans qu'il trouve le chemin des filets, même s'il permettait à ses coéquipiers de mieux jouer. Lui trouvant quelque chose, il s'est dirigé vers lui. " Si tu veux passer professionnel, tu dois occuper une autre place. Moi, je te mettrais en défense centrale. " Americo a continué à le suivre. Jhon a joué pour l'équipe scolaire de San Luis puis en équipes d'âge de Boca Juniors (un club de Cali qui a adopté le nom de la grande équipe argentine quand il était professionnel mais qui évolue en amateurs depuis un demi-siècle). Le jeune homme a ensuite poursuivi son rêve : la cantera, l'école des jeunes du Deportivo. " Parce que j'en étais supporter. " Ses parents lui ont finalement accordé leur autorisation. Il n'y avait pas d'équipe pour les joueurs nés en 1998. Il a donc dû évoluer avec des footballeurs plus âgés, plus avancés que lui. Il jouait à l'instinct et il a failli sombrer. Mais Americo veillait au grain : il a formé une nouvelle équipe autour de son poulain, avec des jeunes de la région. Jhon a repris le fil de sa progression et le reste appartient au passé. Il a rapidement disputé ses premiers matches en équipe-fanion de Cali : dès 2015, à 17 ans. Lucumi a également été appelé dans les équipes nationales U15, U17 et U20. Sandino : " C'est un joueur axial mais certains entraîneurs l'ont aligné sur le flanc gauche. Il n'a jamais fait de problème, même si ce poste requiert de lui beaucoup d'efforts. Cela fait de lui un joueur intéressant pour Genk. Jhon peut jouer à plusieurs postes, il a un excellent jeu de tête et il est très bon dans les duels. Il a sans doute une marge de progression homme contre homme mais c'est surtout une question d'expérience. C'est vraiment un joueur d'avenir. L'école des jeunes de Cali est réputée et elle a toujours estimé que Jhon était le joueur possédant le plus de possibilités. Sa sélection en équipe nationale A le prouve. Il n'a pas encore joué mais seulement parce qu'il est encore trop jeune et qu'il est encore dénué d'expérience parmi la véritable élite. "