Sven Decaesstecker avait décroché la cinquième place de la même compétition il y a quatre ans. "La grande différence est le niveau des adversaires", estime l'athlète flandrien, qui met en doute la pertinence de la participation du trio ukrainien sur le podium dans cette catégorie (handicap moteur). "J'ai nagé plus vite pendant les séries ce matin qu'à Londres. On voit de moins en moins d'athlètes amputés dans cette catégorie. Nous étions ainsi seulement deux en finale." Le porte-drapeau de la cérémonie d'ouverture en est à ses quatrièmes Olympiades. "Je suis toujours impressionné par les circonstances. Cela m'avait paralysé à Londres, mais j'ai su en profiter ici." Michelle Franssen a également obtenu la septième place dans sa finale du 200m nage libre (S14). "Techniquement, j'ai mieux nagé en finale que pendant les séries", a estimé l'athlète autiste, qui s'est également félicité d'avoir mieux su garder ses émotions sous contrôle. "Le psychologue m'a appris une nouvelle technique qui me charge positivement d'énergie. Ce 200 mètres nage libre a été une bonne préparation pour le 200m quatre nages", a-t-elle conclu. Michelle Franssen s'alignera aussi sur le 100m brasse. (Belga)

Sven Decaesstecker avait décroché la cinquième place de la même compétition il y a quatre ans. "La grande différence est le niveau des adversaires", estime l'athlète flandrien, qui met en doute la pertinence de la participation du trio ukrainien sur le podium dans cette catégorie (handicap moteur). "J'ai nagé plus vite pendant les séries ce matin qu'à Londres. On voit de moins en moins d'athlètes amputés dans cette catégorie. Nous étions ainsi seulement deux en finale." Le porte-drapeau de la cérémonie d'ouverture en est à ses quatrièmes Olympiades. "Je suis toujours impressionné par les circonstances. Cela m'avait paralysé à Londres, mais j'ai su en profiter ici." Michelle Franssen a également obtenu la septième place dans sa finale du 200m nage libre (S14). "Techniquement, j'ai mieux nagé en finale que pendant les séries", a estimé l'athlète autiste, qui s'est également félicité d'avoir mieux su garder ses émotions sous contrôle. "Le psychologue m'a appris une nouvelle technique qui me charge positivement d'énergie. Ce 200 mètres nage libre a été une bonne préparation pour le 200m quatre nages", a-t-elle conclu. Michelle Franssen s'alignera aussi sur le 100m brasse. (Belga)