"1:22.73 est un bon chrono, mais je m'attendais quand même à un meilleur temps", a expliqué la nageuse de 21 ans. "Cette fois, j'ai fait une belle prestation. J'ai réussi à suivre la Néerlandaise Marlou van der Kulk. La finale était mon objectif, et j'y suis parvenue. Je me prépare maintenant pour le 200m quatre nages. C'est ma course favorite." "Je me sens de mieux en mieux ici", s'est confié Michelle Franssen, qui est autiste. Jeudi, son compagnon Maarten Libin entrera pour la première fois en action à Rio. Il s'alignera dans les séries du 100m brasse (SB6) en matinée. "C'est un avantage d'être ensemble ici. Je vais le soutenir de toutes mes forces que j'en serai aphone samedi", a conclu l'athlète de 22 ans. (Belga)

"1:22.73 est un bon chrono, mais je m'attendais quand même à un meilleur temps", a expliqué la nageuse de 21 ans. "Cette fois, j'ai fait une belle prestation. J'ai réussi à suivre la Néerlandaise Marlou van der Kulk. La finale était mon objectif, et j'y suis parvenue. Je me prépare maintenant pour le 200m quatre nages. C'est ma course favorite." "Je me sens de mieux en mieux ici", s'est confié Michelle Franssen, qui est autiste. Jeudi, son compagnon Maarten Libin entrera pour la première fois en action à Rio. Il s'alignera dans les séries du 100m brasse (SB6) en matinée. "C'est un avantage d'être ensemble ici. Je vais le soutenir de toutes mes forces que j'en serai aphone samedi", a conclu l'athlète de 22 ans. (Belga)