"J'ai un sentiment vraiment bizarre là maintenant. "J'ai une grosse boule dans la gorge. Je pourrais pleurer de joie, mais je pleure aussi parce que c'est fini", a expliqué Marieke Vervoort qui va mettre un terme à sa carrière. "Mon esprit me dit, va t'entraîner, mais mon corps de répond plus". Champion olympique du 100m (et 200m) il y a quatre ans, elle aurait voulu conserver sa médaille d'or conquise à Londres. "Oui bien sûr, mais je suis très fière de cette médaille de bronze. C'est une couleur que je n'ai jamais eue", a sourit l'athlète souffrant de dégénérescence musculaire. "Je sais que mon départ est de moins en moins bon vu mon état. Avant la course j'ai du prendre des anti-douleurs parce qu'à l'entraînement j'ai accroché un autre fauteuil roulant. Ma roue s'est voilée et heureusement que j'en avais une autre de réserve ici", a révélé encore Marieke Vervoort très heureuse de retourner avec deux médailles. "Mon rêve était de terminer ma carrière avec deux médailles, cela s'est réalisé. C'est fini maintenant. Je peux profiter maintenant de tout ce que j'ai accompli. Ce soir, ce sera le moment pour un verre de champagne." (Belga)

"J'ai un sentiment vraiment bizarre là maintenant. "J'ai une grosse boule dans la gorge. Je pourrais pleurer de joie, mais je pleure aussi parce que c'est fini", a expliqué Marieke Vervoort qui va mettre un terme à sa carrière. "Mon esprit me dit, va t'entraîner, mais mon corps de répond plus". Champion olympique du 100m (et 200m) il y a quatre ans, elle aurait voulu conserver sa médaille d'or conquise à Londres. "Oui bien sûr, mais je suis très fière de cette médaille de bronze. C'est une couleur que je n'ai jamais eue", a sourit l'athlète souffrant de dégénérescence musculaire. "Je sais que mon départ est de moins en moins bon vu mon état. Avant la course j'ai du prendre des anti-douleurs parce qu'à l'entraînement j'ai accroché un autre fauteuil roulant. Ma roue s'est voilée et heureusement que j'en avais une autre de réserve ici", a révélé encore Marieke Vervoort très heureuse de retourner avec deux médailles. "Mon rêve était de terminer ma carrière avec deux médailles, cela s'est réalisé. C'est fini maintenant. Je peux profiter maintenant de tout ce que j'ai accompli. Ce soir, ce sera le moment pour un verre de champagne." (Belga)