"Nous sommes déçues parce que nous n'avons pas amélioré notre record", explique Hoet, qui est porteuse d'un handicap visuel. "Pour cela, il aurait fallu que notre premier tour soit bon. Les trois autres l'ont été". Hoet et Monsieur vont maintenant se consacrer à la poursuite (3 km) de dimanche. "Lors du dernier mondial à Montichiari, nous avons fini sixièmes en 3:43. Nous voulons faire mieux", a précisé Monsieur. Quant à Hoet, elle vise le top 5. En poursuite (classe C3), Kris Bosmans a terminé septième (3:48.308) et Diederick Schelfhout neuvième (3:55.645). Pour Bosmans, les épreuves sur piste ne sont pas une priorité. "Mon record se situe quatre à cinq secondes plus bas. Comme je savais que je n'entrerai pas en ligne de compte pour une médaille, je n'ai pas suivi d'entraînement spécifique", a expliqué le coureur hémiplégique. Schelfhout était fortement dépité: il est resté 17 secondes au-dessus de son record. Il a été repêché suite à la disqualification des athlètes russes. "Je suis heureux d'être ici mais j'aurais bien voulu réaliser une toute autre prestation. Je n'ai eu que trois semaines pour me préparer. J'ai vécu une année très difficile à cause d'une fracture de la clavicule au Mondial et le décès de ma grand-mère". (Belga)

"Nous sommes déçues parce que nous n'avons pas amélioré notre record", explique Hoet, qui est porteuse d'un handicap visuel. "Pour cela, il aurait fallu que notre premier tour soit bon. Les trois autres l'ont été". Hoet et Monsieur vont maintenant se consacrer à la poursuite (3 km) de dimanche. "Lors du dernier mondial à Montichiari, nous avons fini sixièmes en 3:43. Nous voulons faire mieux", a précisé Monsieur. Quant à Hoet, elle vise le top 5. En poursuite (classe C3), Kris Bosmans a terminé septième (3:48.308) et Diederick Schelfhout neuvième (3:55.645). Pour Bosmans, les épreuves sur piste ne sont pas une priorité. "Mon record se situe quatre à cinq secondes plus bas. Comme je savais que je n'entrerai pas en ligne de compte pour une médaille, je n'ai pas suivi d'entraînement spécifique", a expliqué le coureur hémiplégique. Schelfhout était fortement dépité: il est resté 17 secondes au-dessus de son record. Il a été repêché suite à la disqualification des athlètes russes. "Je suis heureux d'être ici mais j'aurais bien voulu réaliser une toute autre prestation. Je n'ai eu que trois semaines pour me préparer. J'ai vécu une année très difficile à cause d'une fracture de la clavicule au Mondial et le décès de ma grand-mère". (Belga)