Après une cérémonie raccourcie, précautions sanitaires obligent, Rémi Mazi et les représentants du Paralympic Team Belgium entreront dans le stade parmi les premières délégations. "Depuis que je suis enfant, je rêve de participer aux Jeux Paralympiques. Ce rêve, devenu par la suite un objectif majeur dans ma carrière, se réalise aujourd'hui et j'en suis extrêmement fier. C'est la récompense de beaucoup de sacrifices, sportifs certes, mais également humains. Être le porte-drapeau de la Belgique est un immense honneur, c'est une proposition que je ne pouvais évidemment pas refuser et je suis très heureux de pouvoir mener la délégation belge dans ce stade prestigieux", a déclaré le para-skieur. Rémi Mazi (classe LW6/8-2, malformation congénitale de l'avant-bras gauche) est inscrit sur le slalom géant et le slalom. Avant de choisir de se concentrer sur le ski en 2016, l'Arlonnais a également pratiqué le para-athlétisme pendant plusieurs années. Il détient encore plusieurs records de Belgique à l'heure actuelle. Linda Le Bon, avec sa guide qui est aussi sa fille, Ulla Gilot, est l'autre athlète belge présente à Pékin pour ces Jeux Paralympiques. Elle ne sera pas présente vendredi soir à la cérémonie d'ouverture car elle participe samedi matin à la descente, la première des cinq épreuves à son programme avec le Super-G, le super combiné, le géant et le slalom. (Belga)

Après une cérémonie raccourcie, précautions sanitaires obligent, Rémi Mazi et les représentants du Paralympic Team Belgium entreront dans le stade parmi les premières délégations. "Depuis que je suis enfant, je rêve de participer aux Jeux Paralympiques. Ce rêve, devenu par la suite un objectif majeur dans ma carrière, se réalise aujourd'hui et j'en suis extrêmement fier. C'est la récompense de beaucoup de sacrifices, sportifs certes, mais également humains. Être le porte-drapeau de la Belgique est un immense honneur, c'est une proposition que je ne pouvais évidemment pas refuser et je suis très heureux de pouvoir mener la délégation belge dans ce stade prestigieux", a déclaré le para-skieur. Rémi Mazi (classe LW6/8-2, malformation congénitale de l'avant-bras gauche) est inscrit sur le slalom géant et le slalom. Avant de choisir de se concentrer sur le ski en 2016, l'Arlonnais a également pratiqué le para-athlétisme pendant plusieurs années. Il détient encore plusieurs records de Belgique à l'heure actuelle. Linda Le Bon, avec sa guide qui est aussi sa fille, Ulla Gilot, est l'autre athlète belge présente à Pékin pour ces Jeux Paralympiques. Elle ne sera pas présente vendredi soir à la cérémonie d'ouverture car elle participe samedi matin à la descente, la première des cinq épreuves à son programme avec le Super-G, le super combiné, le géant et le slalom. (Belga)