Malvoyante, Le Bon est alignée dans la classe B2 et est accompagnée de sa guide Ulla Gillot qui est aussi sa fille. Elle a signé un chrono de 1:36.06 et termine à 16.56 secondes de la Slovaque Henrieta Farkasova. La médaille d'argent est revenue à la Chinoise Daqing Zhu et le bronze à la Britannique Millie Knight. Linda Le Bon, née à Wilrijk mais qui réside en Autriche, participera encore au Super-G (dimanche), au super combiné (mardi 8 mars), au slalom géant (vendredi 11 marsà et au slalom (dimanche 13 mars). Le Bon, 57 ans, devait initialement venir à Pékin avec son guide Pierre Couquelet qui n'a pas pu se rendre en Chine. Elle fut médaillée d'argent en descente et au Super-G le mois dernier aux Mondiaux de Lillehammer, avec Pierre Coquelet. (Belga)

Malvoyante, Le Bon est alignée dans la classe B2 et est accompagnée de sa guide Ulla Gillot qui est aussi sa fille. Elle a signé un chrono de 1:36.06 et termine à 16.56 secondes de la Slovaque Henrieta Farkasova. La médaille d'argent est revenue à la Chinoise Daqing Zhu et le bronze à la Britannique Millie Knight. Linda Le Bon, née à Wilrijk mais qui réside en Autriche, participera encore au Super-G (dimanche), au super combiné (mardi 8 mars), au slalom géant (vendredi 11 marsà et au slalom (dimanche 13 mars). Le Bon, 57 ans, devait initialement venir à Pékin avec son guide Pierre Couquelet qui n'a pas pu se rendre en Chine. Elle fut médaillée d'argent en descente et au Super-G le mois dernier aux Mondiaux de Lillehammer, avec Pierre Coquelet. (Belga)