"Cette performance ne me surprend pas", a d'emblée dit son entraîneur. "Jorre est en pleine progression. Il a prouvé qu'il était capable de tout. Il continue à évoluer et il reste du travail mais aujourd'hui, on peut lui dire bravo." Cela n'empêche que le Belge, à 21 ans à peine, reste un challenger dans sa catégorie. "Devant, certains sont plus costauds mais il ne lâche jamais rien. Il a réalisé de belles choses malgré un tirage pas réellement favorable", a ajouté Georgery après la victoire de son poulain contre le Français Walide Khyar, champion d'Europe 2016. "Jorre est un talent", a lui souligné Cédric Taymans, impressionné par les qualités physiques du judoka. "On savait que ce jour allait venir, maintenant il faut continuer sa la même voie." "Il a aussi montré dans le premier combat, qui s'est terminé après 8:50, qu'il avait désormais davantage confiance en lui. En étant présent sur un grand championnat et en prenant la mesure de plusieurs des meilleurs de sa catégorie, c'est là qu'on voit qu'il a évolué", a ponctué le directeur sportif de la FFBJ. (Belga)