Après une victoire autoritaire dans sa série, on pensait Nicky Degrendele bien partie pour jouer les premières places en fin de soirée. Mais tout ne s'est pas déroulé comme espéré dans le camp de la Belge de 22 ans, quatrième de sa demie et devant alors se contenter de la course pour les places 7 à 12. "Une petite seconde d'inattention, une petite faute et cela change l'issue de la course", a analysé Degrendele en évoquant sa demi-finale, qu'elle a longtemps menée. Après une chute impressionnante à Paris fin 2018, Nicky Degrendele a avoué ne pas avoir voulu prendre de risque et tomber à nouveau. Pour la Belge, le plus important est d'avoir repris la compétition après sa déception aux derniers Mondiaux, où elle avait été disqualifiée peu avant la finale, et d'être dans la bonne direction avant le championnat d'Europe prévu à Apeldoorn, aux Pays-Bas, du 16 au 20 octobre. "Je n'ai pas voulu prendre les risques que je pourrais par exemple prendre aux Mondiaux ou à l'Euro. C'est vrai que remporter une médaille aurait été plaisant", a dit la Belge, minimisant quelque peu l'importance du rendez-vous. "C'est évidement agréable d'être ici et de participer à ces Jeux mais ils représentent moins qu'un rendez-vous de Coupe du monde par exemple." Samedi, celle qui s'entraîne la plupart du temps à Aigle, en Suisse, disputera encore le sprint, une épreuve sur laquelle elle n'attend pas spécialement un résultat. (Belga)