Alors que le chiffre de 4.000 athlètes a longtemps été avancé, ce sont finalement 3.667 participants, issus de 50 pays, qui tenteront de s'illustrer dans les 15 sports au programme de cette seconde édition des Jeux Européens, ont annoncé jeudi soir les organisateurs. Parmi eux figureront 50 Belges, dont les judokas Charline Van Snick, Toma Nikiforov, Matthias Casse et Sami Chouchi, tous parfaitement capables de monter sur la boite, à l'instar de la gymnaste Nina Derwael et de la cycliste Nicky Degrendele. Vendredi, les archers Sarah Prieels, Jarno De Smedt, Charlotte Destrooper, ainsi que les boxeurs Victor Schelstraete et Vasile Usturoi, seront les premiers Belges à entrer en compétition. Samedi matin débutera le tournoi de judo, qui fait office de championnat d'Europe, véritable point d'orgue sportif de la dizaine. Jeudi, les organisateurs ont tenu à clarifier que les Jeux Européens constituaient une étape qualificative aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2020 pour huit sports. En tir et en tennis de table, des places directement qualificatives seront en jeu alors que pour l'athlétisme, le tir à l'arc, le karaté, le badminton et le judo, le système est plus complexe, basé sur un classement olympique ou un minima à atteindre comme en athlétisme. Ni les compétitions de boxe ni de canoë sprint ne font partie du chemin vers Tokyo comme cela a pu être annoncé auparavant. Il y a quatre ans, la délégation belge était rentrée de Bakou avec 11 médailles (4 en or, 4 en argent, 3 en bronze), dont six pour la seule acrogym (3 en or, 3 en argent), discipline non-olympique. (Belga)