"Nous sommes évidemment très fières de ce que nous avons réalisé", ont-elles déclaré en c?ur, affichant larges sourires dans des éclats de rire. Dimanche, elles se sont illustrées à la MINSK Arena en remportant le concours général (29.960) avec une avance relativement confortable sur le Portugal (29.110) et la Biélorussie (29.060). "C'est vrai que la Russie n'était pas présente mais la compétition a été compliquée. Ce résultat dépasse toutes nos attentes." "Je ne peux même pas y croire", a ajouté Charlotte Van Royen (Sportac Deinze), benjamine de la délégation belge du haut de ses 15 ans. Aussi étonnant que cela puisse paraître après une telle moisson, le trio s'est dit quelque peu déçu de ne pas avoir remporté l'or dans l'exercice statique. "Nous sommes vraiment super fières de ce que nous avons fait mais c'est vrai que prendre trois médailles d'or aurait été encore plus beau. L'or est toujours le mieux", a rigolé Talia De Troyer (Sportac Deinze), 19 ans. Samedi, elles ont en effet eu du mal à cacher leur déception au moment de voir leur note à l'issue du statique, battues de peu par les Biélorusses. Les trois filles, qui travaillent ensemble depuis un an et qui s'entraînent 28 heures par semaine, ont apprécié l'ambiance du village des athlètes. "C'est vraiment une chouette expérience que d'être ici, voir autre chose que la gymnastique et connaître d'autres sports. C'était un honneur d'être ici et de représenter notre pays", a conclu Britt Vanderdonckt, 18 ans et pensionnaire du Wild Gym. Les protégées de Sergiy Tretyakov mettront, dès lundi, le cap sur la Belgique. (Belga)