"C'est vrai j'ai gagné une place mais j'ai perdu des points (78.431 contre 78.832)", a reconnu le gymnaste du Blauwput Omnisport. "Faire une telle compétition, c'est vraiment compliqué. Que ce soit physiquement ou mentalement. Ça demande beaucoup. Et en gym, une petite faute peut faire tant de différences", a-t-il analysé. Verbaeys a ensuite mis l'accent sur l'aspect mental. "Dans la tête, il faut tout donner. On ne peut jamais hésiter, jamais se satisfaire de ce qu'on est en train de faire. Il faut être mentalement et physiquement bien. Peut-être que le mental m'a fait commettre quelques petites erreurs." Le Belge est bien conscient des progrès qu'il doit encore réaliser, notamment sur un agrès en particulier. "J'ai de nouveau fait une erreur aux anneaux, même si j'ai obtenu une meilleure note qu'en qualifications. J'aimerais atteindre les 13 points mais je ne suis même pas à 12 (11.966, ndlr), ce n'est pas positif", a-t-il ponctué, autocritique mais volontaire en vue des Mondiaux de Stuttgart (4-13 octobre). (Belga)