"Hormis le cyclisme sur route, très relevé à Bakou et qui a présenté un plateau ridicule ici à Minsk, le reste s'est amélioré. De manière générale, j'ai vraiment l'impression que le niveau est plus élevé. Il y a eu de l'enjeu, des points aux différents classements olympiques à gagner et même des places directement qualificatives pour Tokyo 2020. C'est évidemment une valeur ajoutée à cet événement", a-t-il analysé. Ce lien entre Jeux Européens et Jeux Olympiques est primordial selon Gert Van Looy, surtout au vu de l'émergence des Championnats sportifs européens, dont la première édition en 2018 à Glasgow s'est soldée par une franche réussite. "Le plus important pour les JE c'est qu'ils conservent un lien direct avec les JO. Plus fort sera ce lien au mieux les Jeux Européens trouveront leur place et s'inscriront dans la durée. La tenue de la prochaine édition à Cracovie, plus proche de l'Europe de l'Est, constitue également un avantage." Le chef de mission a aussi souligné, malgré la diminution du budget par rapport à Bakou, le sentiment olympique grandissant qui entoure les Jeux Européens. "Que ce soit au sein du village ou dans la délégation, c'est vraiment comparable à ce qui se passe aux Jeux Olympiques. C'est une préparation idéale pour les prochains JO." Gert Van Looy a également fait le bilan sportif des athlètes belges. "On a très bien débuté avec cinq médailles le premier weekend et nous finissions d'une manière fantastique avec Nina Derwael. Parvenir à remporter l'or à la poutre après être tombée aux barres asymétriques, je dis chapeau." "Peut-être espérions-nous un résultat de Nicky Degrendele et que les kayakistes avaient une chance, même s'ils sont ici dans une phase de reprise et qu'ils ont dû faire face à des athlètes russes ou biélorusses qui avaient programmé d'être au sommet de leur forme ici", a dit Gert Van Looy. Le Team Belgium repartira lundi en Belgique avec six médailles dans ses valises dont quatre en or grâce au judoka Matthias Casse (-81 kg), la gymnaste Nina Derwael (poutre) et l'équipe féminine de gymnastique acrobatique (dynamique et concours général) ainsi qu'une d'argent (statique). Le judoka Jorre Verstraeten a lui décroché le bronze en moins de 60 kg. Il y a quatre ans, la Belgique, représentée par 117 athlètes, avait glané 11 médailles (4 en or, 4 en argent, 3 en bronze). (Belga)