"Je me sens en forme, et la demi-heure passée sur le terrain dimanche face au FC Brugeois m'a fait le plus grand bien", a dit Jelle Van Damme, blessé depuis décembre 2011. "Maintenant", avance-t-il prudemment, la décision dépend de notre entraîneur."

Le Standard a besoin de Van Damme. Ces derniers temps, la formation liégeoise a laissé apparaître des lacunes assez criantes dans le jeu aérien, le domaine de prédilection du grand Jelle. Par ailleurs, son expérience représente toujours un atout non négligeable. "Je sais cela", confirme l'intéressé. "Pourtant je ne peux pas tout résoudre seul. Chacun doit assumer ses responsabilités. Sur les phases arrêtées, chacun a le devoir de remplir sa part de boulot."

Van Damme peut rassurer derrière, mais aussi amener le danger devant et ainsi rendre un peu d'efficacité. "Si l'occasion de marquer se présente, j'en profiterai", promet le capitaine des Rouches. "Pourtant, ce jeudi, l'essentiel à mes yeux consistera à ne pas encaisser. Un 0-0 ne serait pas obligatoirement un mauvais résultat."

Riga : "Hanovre, meilleur qu'en poules"

La victoire en phase de poules (2-0), José Riga ne veut pas s'en servir à la manière d'une irréfutable référence : "Même s'il est intéressant de retenir ce qui a été positif à ce moment, nous repartons au point mort. Hanovre se trouve dans une spirale positive et me paraît meilleur qu'à l'époque où nous l'avons battu dans les poules. Je vais en conséquence éviter les comparaisons."

Mame Diouf est notamment arrivé en provenance de Manchester United pour renforcer la division offensive allemande. Mirko Slomka le coach de Hanovre avait d'emblée prévenu: "Nous avons besoin de lui pour marquer des points en Bundesliga, mais également en coupe d'Europe. Nous devons tout faire pour que son intégration soit rapide."

Tel semble être le cas, mais José Riga ne se focalise pas sur la présence de l'international sénégalais: "Mon analyse ne se base pas sur un seul joueur. C'est l'équipe de Hanovre dans son ensemble qui m'intéresse." A cet égard, le coach du Standard assure: "Elle est très forte, raison pour laquelle nous la retrouvons en huitièmes de finale."

Sportfootmagazine.be, avec Belga

"Je me sens en forme, et la demi-heure passée sur le terrain dimanche face au FC Brugeois m'a fait le plus grand bien", a dit Jelle Van Damme, blessé depuis décembre 2011. "Maintenant", avance-t-il prudemment, la décision dépend de notre entraîneur." Le Standard a besoin de Van Damme. Ces derniers temps, la formation liégeoise a laissé apparaître des lacunes assez criantes dans le jeu aérien, le domaine de prédilection du grand Jelle. Par ailleurs, son expérience représente toujours un atout non négligeable. "Je sais cela", confirme l'intéressé. "Pourtant je ne peux pas tout résoudre seul. Chacun doit assumer ses responsabilités. Sur les phases arrêtées, chacun a le devoir de remplir sa part de boulot." Van Damme peut rassurer derrière, mais aussi amener le danger devant et ainsi rendre un peu d'efficacité. "Si l'occasion de marquer se présente, j'en profiterai", promet le capitaine des Rouches. "Pourtant, ce jeudi, l'essentiel à mes yeux consistera à ne pas encaisser. Un 0-0 ne serait pas obligatoirement un mauvais résultat."Riga : "Hanovre, meilleur qu'en poules"La victoire en phase de poules (2-0), José Riga ne veut pas s'en servir à la manière d'une irréfutable référence : "Même s'il est intéressant de retenir ce qui a été positif à ce moment, nous repartons au point mort. Hanovre se trouve dans une spirale positive et me paraît meilleur qu'à l'époque où nous l'avons battu dans les poules. Je vais en conséquence éviter les comparaisons." Mame Diouf est notamment arrivé en provenance de Manchester United pour renforcer la division offensive allemande. Mirko Slomka le coach de Hanovre avait d'emblée prévenu: "Nous avons besoin de lui pour marquer des points en Bundesliga, mais également en coupe d'Europe. Nous devons tout faire pour que son intégration soit rapide." Tel semble être le cas, mais José Riga ne se focalise pas sur la présence de l'international sénégalais: "Mon analyse ne se base pas sur un seul joueur. C'est l'équipe de Hanovre dans son ensemble qui m'intéresse." A cet égard, le coach du Standard assure: "Elle est très forte, raison pour laquelle nous la retrouvons en huitièmes de finale." Sportfootmagazine.be, avec Belga