"Je suis extrêmement fier d'avoir réalisé le doublé (coupe-championnat, ndlr), c'était l'objectif du club", a souligné celui qui a décroché cette année son 25e titre national en équipe et sa 25e Coupe de Belgique. "Cette année sportive a été particulière, avec l'arrêt de ma carrière internationale en décembre, ça a été un moment émouvant. Je suis très content de pouvoir continuer et d'avoir reçu cette proposition du Logis." Jean-Michel Saive désirait un contrat d'un an, il en a finalement obtenu deux, même si sa situation sportive sera réévaluée en février. Il pourrait ensuite endosser d'autres fonctions au sein du club, notamment celle de coach. L'ancien numéro 1 mondial reconnaît néanmoins avoir hésité avant de resigner. "Le temps joue de moins en moins ma faveur. J'ai atteint une grande maturité", plaisante-t-il. "En outre, je ne m'entraîne plus tout à fait de la même manière depuis que je n'ai plus d'objectifs internationaux et mes activités parallèles me prennent de plus en plus de temps." (Belga)

"Je suis extrêmement fier d'avoir réalisé le doublé (coupe-championnat, ndlr), c'était l'objectif du club", a souligné celui qui a décroché cette année son 25e titre national en équipe et sa 25e Coupe de Belgique. "Cette année sportive a été particulière, avec l'arrêt de ma carrière internationale en décembre, ça a été un moment émouvant. Je suis très content de pouvoir continuer et d'avoir reçu cette proposition du Logis." Jean-Michel Saive désirait un contrat d'un an, il en a finalement obtenu deux, même si sa situation sportive sera réévaluée en février. Il pourrait ensuite endosser d'autres fonctions au sein du club, notamment celle de coach. L'ancien numéro 1 mondial reconnaît néanmoins avoir hésité avant de resigner. "Le temps joue de moins en moins ma faveur. J'ai atteint une grande maturité", plaisante-t-il. "En outre, je ne m'entraîne plus tout à fait de la même manière depuis que je n'ai plus d'objectifs internationaux et mes activités parallèles me prennent de plus en plus de temps." (Belga)