On l'a croisé ce mercredi au camp d'entraînement bordelais des Diables Rouges, juste avant la séance de l'après-midi. Et on l'a interrogé sur son avenir. Jean-François Gillet ne tourne pas autour du pot : oui, il se prépare à signer à Sclessin où il retrouvera deux potes de longue date : le directeur sportif Olivier Renard et le nouveau préparateur des gardiens, Philippe Vande Walle. Ils étaient tous les trois ensemble à Malines la saison passée.

"Mon transfert n'est pas officiel mais les négociations sont très bien avancées. Si cela ne s'est pas encore fait officiellement, c'est parce que je suis sous contrat à Malines jusqu'à ce 30 juin. Dès ce jeudi, j'appartiens de nouveau à Catane, qui me prêtait à Malines. Il faut seulement que Catane délivre le certificat de transfert international. Je suis très optimiste."

Ce transfert devrait donc être entériné dans les prochaines heures, voire dans les prochains jours. Gillet considère ce déménagement comme "une fierté. Etre demandé par un club comme le Standard à 37 ans, ça fait plaisir."

Il avait entamé sa carrière pro dans ce club (avec Marc Wilmots comme coéquipier) mais n'y avait jamais reçu sa chance et s'était expatrié très tôt en Italie, où il a fait la plus grande partie de son parcours.

Et s'il ramenait son grand pote Laurent Ciman, que l'on dit malheureux au Canada, vers Liège ? "Laurent Ciman, c'est mon frère. Ce serait extraordinaire de pouvoir jouer ensemble au Standard. Mais ça va être difficile parce qu'il est devenu le boss à Montréal."

Pierre Danvoye

On l'a croisé ce mercredi au camp d'entraînement bordelais des Diables Rouges, juste avant la séance de l'après-midi. Et on l'a interrogé sur son avenir. Jean-François Gillet ne tourne pas autour du pot : oui, il se prépare à signer à Sclessin où il retrouvera deux potes de longue date : le directeur sportif Olivier Renard et le nouveau préparateur des gardiens, Philippe Vande Walle. Ils étaient tous les trois ensemble à Malines la saison passée."Mon transfert n'est pas officiel mais les négociations sont très bien avancées. Si cela ne s'est pas encore fait officiellement, c'est parce que je suis sous contrat à Malines jusqu'à ce 30 juin. Dès ce jeudi, j'appartiens de nouveau à Catane, qui me prêtait à Malines. Il faut seulement que Catane délivre le certificat de transfert international. Je suis très optimiste."Ce transfert devrait donc être entériné dans les prochaines heures, voire dans les prochains jours. Gillet considère ce déménagement comme "une fierté. Etre demandé par un club comme le Standard à 37 ans, ça fait plaisir." Il avait entamé sa carrière pro dans ce club (avec Marc Wilmots comme coéquipier) mais n'y avait jamais reçu sa chance et s'était expatrié très tôt en Italie, où il a fait la plus grande partie de son parcours. Et s'il ramenait son grand pote Laurent Ciman, que l'on dit malheureux au Canada, vers Liège ? "Laurent Ciman, c'est mon frère. Ce serait extraordinaire de pouvoir jouer ensemble au Standard. Mais ça va être difficile parce qu'il est devenu le boss à Montréal."Pierre Danvoye